Alsace |Mossoul, retour dans une ville détruite

9 mai 2018 Par

© Photo RCF Alsace : le père Rodolphe Vigneron lors d'un précédent voyage en Irak

Le chanoine Rodolphe Vigneron, délégué diocésain de l’œuvre d’Orient, revient de 10 jours passés en Irak. Son objectif, atteint : se rendre à Mossoul qu’il n’avait pas revu depuis huit ans.

Il témoigne de l’état de ruines dans laquelle se trouve la partie ouest de la seconde ville d’Irak.

00:00

00:00

Après la messe célébrée avec les chrétiens d’Orient en la cathédrale de Strasbourg, le 6 mai dernier, sous la présidence de Mgr Luc Ravel, le chanoine Rodolphe Vigneron témoigne de ce qu’il ramène de son dernier voyage en Irak.

 « Je viens tout juste de rentrer. Je m’étais fixé l’objectif d’aller dans la vieille ville de Mossoul, sa partie ouest. Depuis huit ans, je n’avais pu y aller, la ville étant sous le pouvoir de Daesh. Le choc fut fort : tout est détruit, la partie ouest de la ville, le quartier historique est en ruines et il faudra beaucoup de temps pour reconstruire. Pourtant les habitants reviennent peu à peu, parmi eux des chrétiens, mais restent pour l’instant dans la partie est, plus épargnée.
Combien il est douloureux de constater cette désolation, et la population a besoin notre soutien, tant par la prière que par l’aide financière, pour affronter l’avenir et sortir des terribles traumatismes.
J’ai pu fêter Pâques à Mossoul, dans sa partie est, et la célébration fut rendue possible grâce au soutien de la population musulmane qui a dégagé l’église de gravats. Une percée d’espoir pour faire renaître un possible vivre ensemble. »

Sur le même thème :