Le diocèse de Lyon prie pour Mossoul (Irak)

27 octobre 2016 Par

© P Bouchayer - Adoration dans une église d'Ainkawa (Erbil)

Dans le cadre du jumelage Lyon-Mossoul, vendredi 27 octobre, le cardinal Barbarin invite les croyants à venir prier pour le diocèse de Mossoul.

En décembre 2014, le cardinal Barbarin avait apporté à Erbil (Kurdistan irakien) une réplique de la vierge de Fourvière, avec cette promesse: installer la statue dans la cathédrale de Mossoul quand la ville sera libérée. Deux ans plus tard, les combats font rage dans la plaine de Ninive, l'offensive est lancée pour reprendre la ville aux mains de l'Etat islamique. 

erbil-vam.jpgDans la nuit du vendredi 21 octobre, les djihadistes de l’organisation État islamique (EI) ont créé la surprise en attaquant la ville de Kirkouk. Après 3 jours de combat, les forces irakiennes ont mis fin dimanche à cette attaque, où 74 djihadistes ont été tués. [ÉCOUTER] Le récit de Mgr Yousif Thomas Mirkis, l’archevêque chaldéen de Kirkouk.

Les troupes avancent, EI recule... et le cardinal Barbarin pourrait bien tenir sa promesse: "le jour où le patriarche Louis-Raphaël Sako entrera dans la cathédrale de Mossoul (...) je serai tellement heureux qu'on soit un paquet de lyonnais à être là." explique Mgr Barbarin à Stéphane Longin.

Malgré tout, le cardinal reste même très prudent sur les conditions de libération de la ville. "Quand Mossoul va tomber, ça va être terrible, ça va être la violence du despespoir (...) Il faut prier pour que le sang ne coule pas."
 

Une messe à Saint-Jean pour l'Irak

En attendant de se rendre sur place, c'est par la prière que Mgr Barbarin veut apporter son soutien aux irakiens, en particulier vendredi à 19h lors de l'eucharistie célébrée à la primatiale Saint-Jean. "Ce sera une prière particulière pour notre diocèse jumeau, mais aussi tout ce qui se passe au Proche Orient."

[ÉCOUTER] L'entretien du cardinal Philippe Barbarin avec Stéphane Longin:

00:00

00:00


 

sako_le_26_oct_2016.jpgMesses simultanées à Lyon et Mossoul

Mardi 25 octobre, le cardinal Barbarin a célébré une messe à l’archevêché de Lyon au moment où se tenait la prière œcuménique à Erbil, présidée par le patriarche Louis-Raphaël Sako, en présence de nombreux réfugiés dans le quartier d’Ainkawa.

En Irak, chaque jour des initiatives sont lancées au sein des communautés, comme cette nuit d'adoration, dimanche 23 octobre dans le camp d'Ashti à Erbil.
 

Mgr Sako sur RCF

Interrogé sur l'antenne de RCF cette semaine, le patriarche Louis-Raphaël Sako, évoque l'avenir des communautés chrétiennes de son pays. "Il faudra déminer les villages, commencer la reconstruction et mettre en place un régime politique nouveau qui intégrera toutes les religions ou ethnicités (...) Tous doivent se sentir irakiens, il faut empêcher le sectarisme qui sépare les irakiens pour renforcer la convivialité." [ÉCOUTER] L'interview du patriarche Sako.

 

A revoir sur notre site internet:
> [REPORTAGE]  18 mois après l'exil, où en sont les réfugiés d'Erbil?
> [REPORTAGE] Lyon - Mossoul, 3e voyage à Erbil