Le préfet de la Vendée autorise le projet de parc éolien en mer: réaction des opposants

30 octobre 2018 Par

© CCO - Creative Commons

Le préfet de la Vendée a signé les 2 premières autorisations concernant le projet de parc éolien entre les îles d‘Yeu et de Noirmoutier. «Un déni de démocratie» pour le collectif d'opposants

Le préfet de la Vendée, Benoit Brocard, vient de signer les deux premières autorisations du projet de parc éolien en mer au large des iles d’Yeu et de Noirmoutier. Un projet qui en comporte une dizaine d’autre. L’arrêté de ce jour [29 octobre] octobre concerne : « les autorisations exigées […] visant à prendre en compte les incidences du projet sur les milieux aquatiques pour le parc et les deux bases de maintenance ». L’arrêté concerne aussi « une concession d’utilisation du domaine public maritime ». Le collectif d’opposants à ce projet n’a pas tardé à réagir.

Fabien Bouglé, porte-parole du collectif Touche pas à nos îles.
 

00:00

00:00


Le consortium EMYN, porteur du projet, a lui aussi réagi à cette annonce par voie de communiqué. « Cette décision est l’aboutissement de quatre ans de développement du projet. L’obtention de ces autorisations constitue une étape décisive pour la réalisation du parc éolien en mer. Les équipes d’EMYN vont désormais pouvoir préparer la construction du parc ». Mais selon le collectif Touche pas à nos iles, en prenant en compte les conclusions positives de l’enquête publique, qui avait pourtant recueilli 76% d’opinions opposées à ce projet, le préfet de la Vendée réalise « un passage en force ».

Fabien Bouglé, porte-parole du collectif Touche pas à nos îles.
 

00:00

00:00


 Le collectif d’opposants annonce déjà qu’il a fait appel à un avocat, Maitre Francis Monamy, spécialiste en droit éolien, avocat de la plupart des collectifs d’opposants aux éoliennes en France. Ce qui pourrait les amener devant la cour d’appel administrative de Nantes.

Sur le même thème :