Colombie: quel rôle a joué l'Eglise dans les accords de paix ?

mardi 27 septembre 2016 à 7h17

Durée émission : 0 min

​Le gouvernement et les FARC ont définitivement signé la paix à Carthagène, ville du nord du pays. Un accord pour lequel l'Eglise a eu son rôle à jouer.

Négociés pendant quatre ans entre le président Juan Manuel Santos et le groupe armé des FARC, ces accords de paix devraient mettre fin à 52 ans d'une guerre civile qui a fait quelques 250 000 victimes. Un processus de paix dans lequel l’Eglise a joué un rôle important.

L’Eglise catholique est un acteur incontournable du processus de paix en Colombie, avec notamment des actions concrètes de réinsertion sur le terrain. "L’Eglise catholique a été très engagée localement, notamment dans des zones de guérilla. On est là dans des programmes concrets permettant une réinsertion des gens dans l’agriculture, permettant de supprimer le désir de rentrer dans la guérilla" explique le jésuite Pierre de Charentenay.

Il ajoute que l’action de l’Eglise en Colombie est une action de proximité, "notamment par l’intermédiaire des paroisses". "L’Eglise au niveau des paroisses a été extrêmement présente dans de nombreuses régions, avec les paroisses, et avec sa liberté et sa capacité d’engagement là où l’Etat ne pouvait pas intervenir".

Pierre de Charentenay confirme également l’intervention du Saint-Siège. "Il y a plusieurs acteurs qui ont été présents. L’Eglise catholique évidemment par la Secrétairie d’Etat et le cardinal Parolin, mais aussi Cuba. Depuis plusieurs années, Cuba évolue avec le soutien direct du Vatican" conclut-il.

L'accord doit encore être ratifié dimanche 2 octobre par le peuple colombien par la voie du référendum, mais les sondages laissent penser que le oui l'emportera largement.

Les dernières émissions