Diocèse de Lyon: nouvelle plainte contre le cardinal

15 mars 2016 Par

© 2015 Janet Goode - L'archevêché à Lyon

Au-delà de l’affaire Preynat, depuis lundi soir, une deuxième affaire secoue le diocèse de Lyon.

D’un côté, il y a l’affaire Preynat, révélée par l’association de victimes "La Parole Libérée" le 12 janvier 2016. Après avoir avoué des viols et des agressions sexuelles sur mineurs lors de sa garde à vue, le p. Bernard Preynat aujourd'hui âgé de 70 ans a été mis en examen dès le mois de février. Quelques semaines plus tard, au début du mois de mars, trois victimes présumées ont porté plainte contre le Primat des Gaules pour non dénonciation d’agressions sexuelles et mise en danger de la vie d’autrui. Des plaintes qui visent également deux hauts responsables du Vatican et deux membres du diocèse de Lyon.
 

Une affaire classée sans suite en 2009

C’est dans ce contexte qu’est apparue lundi une deuxième affaire. Celle-ci concerne un autre prêtre du diocèse, le p. Jérôme Billioud. Selon le témoignage publié par Le Figaro, un homme de 42 ans affirme avoir été victime d’attouchements sexuels en 1993. Des faits qui auraient été rapportés au cardinal Barbarin en 2009. A l’époque une plainte a été déposée à l’encontre du prêtre puis classé sans suite par la justice. Aujourd’hui la victime présumée a choisi de porter plainte contre le cardinal pour mise en danger de la vie d’autrui et provocation au suicide. 
Dans un communiqué du diocèse le Cardinal s’est dit triste et consterné par cette nouvelle plainte. Le Primat des Gaules a rappelé son « plus profond soutien et sa compassion à l’égard de toute victime », et demande toutefois « que soient respectés la présomption d’innocence ».


 
Si ces deux affaires ne concernent pas les mêmes faits ni le même prêtre, des voix se sont faites entendre dans la presse pour dénoncer un lien entre les victimes des deux affaire. Lien démenti très rapidement par l’association "La Parole Libérée".

 

Sur le même thème :