La conversion écologique chez les soeurs de Taulignan

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

lundi 15 juillet à 7h15

Durée émission : 3 min

La conversion écologique chez les soeurs de Taulignan

© Monastère de Taulignan

​Une semaine au vert dans une communauté chrétienne en pleine conversion écologique, c’est ce que propose Magis, le réseau jeunesse ignacien.

Direction le monastère de Taulignan, dans la Drôme ! Du 3 au 9 août, le réseau Magis organise des temps de prière, des temps d’échange pour inventer une société écologiquement durable et socialement juste. Des chantiers pratiques, sept jours pour se relier à soi, aux autres, à la nature et à Dieu.

"Ce monastère est entouré de champs de lavande. Depuis quelques années, les sœurs de Taulignan sont en pleine conversion écologique. Elles ont décidé de changer complètement leur manière de produire et de cultiver la lavande. Elles ont été notamment formées par Pierre Rabhi. On va découvrir tout cela avec elles" explique Anne de Mullenheim, chargée de formation au Centre de recherche et d’action sociales des jésuites.

L’idée principale de cette semaine était de mixer temps spirituels et temps pratiques. "Si on fait uniquement appel à l’intellect, il nous manque une partie sensible. Être dans un lieu qui se pose déjà ce genre de questions, qui pratique déjà cette démarche là nous semblait important pour nourrir notre réflexion, et voir que c’est quelque chose de possible, qui est déjà en route" ajoute-t-elle.

Pour Anne de Mullenheim, les jeunes sont en attente et déjà engagés sur ce terrain-là. "On le sent au Ceras dans les différentes formations que l’on porte. On l’a aussi vu cette année. Il y a un mouvement écologique très fort. Et en temps que chrétien, on a quelque chose à apporter avec notre spiritualité, notre façon de voir le monde. C’est un temps de pause, de ressourcement avant de repartir dans nos lieux d’action".

Car bien sûr, l’objectif in fine est de mettre ces engagements en pratique dans sa vie quotidienne. "Cela appartient à chacun. On espère que cela pourra créer des envies d’aller plus loin, d’approfondir la question dans une dimension collective. Cela pourra se traduire par des engagements politiques, des engagements associatifs. Il faut bien partir de là où en est chacun pour ensuite voir là où on peut repartir et être force d’action" conclut-elle.
 

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h52

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.