La Parole Libérée écrit aux prêtres du diocèse de Lyon

18 avril 2016 Par

© 2015 Julien Urgenti - François Devaux, l'un des fondateurs de la Parole Libérée

L'association des victimes du p. Preynat écrit aux prêtres du diocèse "pris au piège de l'omerta imposée par l'institution".

Après les nombreuses révélations d’affaires de pédophilie et d’agressions sexuelles dans le diocèse de Lyon, l’association de victimes La Parole Libérée  a décidé de s’adresser directement à tous les prêtres du diocèse. Un courrier doit être envoyé mardi 19 avril 2016. Les explications de Julien Urgenti:

Un courrier expédié quelques jours avant une réunion importante: le 25 avril à Valpré (Ecully), entre les prêtres du diocèse et le cardinal Barbarin.
 

Des révélations dans les diocèses d'Orléans et du Puy

Alors que l'association La Parole Libérée annonce l'envoi de cette lettre, une autre affaire de pédophilie dans l'Église est révélée dans la presse. Mgr Jacques Blacquart, évêque d'Orléans, indique avoir signalé à la justice un prêtre de son diocèse mis en cause pour agressions sur mineurs. Les faits remontent à 1993, lors d'un camp de jeunes dans le sud de la France. Le religieux a été mis en examen en 2012, Mgr Blacquart, contacté par des victimes en 2011, indique qu'il a retiré tous ses ministères à ce prêtre, lequel pourrait être jugé en 2017.

Quelques jours plus tôt, le site Mediapart livrait le témoignage d'un sexagénaire, victime d'un prêtre d'un collège privé d'Yssingeaux à la fin des années 60. "Des faits répréhensibles, inadmissibles, qui abîment la vie d'un jeune" a expliqué Mgr Luc Crépy, évêque du Puy-en-Velay sur RCF Haute-Loire. Répondant aux questions de Stéphane Longin, Mgr Crépy s'est dit prêt à rencontrer cette victime, ainsi que d'autres personnes qui auraient subi les mêmes agressions.

 

Lire le rappel des faits dans notre dossier spécial en cliquant ici.