Le gouverneur de Jakarta accusé de blasphème, candidat à sa succession

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actualité chrétienne

mercredi 15 février 2017 à 7h17

Durée émission : 4 min

Les Indonésiens votent, mercredi, dans le cadre d'élections locales. Parmi les candidats, l'actuel gouverneur chrétien de Djakarta, accusé de blasphème.

Des dizaines de millions d’Indonésiens sont appelés aux urnes aujourd’hui dans le cadre d’élections locales. Plus d’une centaine de régions et districts de l’archipel sont concernés. A Jakarta, le gouverneur sortant, un chrétien d’origine chinoise, est candidat à sa succession.

Une situation unique. Ce gouverneur est chrétien, d'origine chinoise. Et il a été élu dans un pays à majorité musulmane, où le christianisme n'est pas vu d'un bon oeil, y compris par les autorités locales. L'homme est aujourd'hui fragilisé par des accusations de blasphème. Pauline de Torsiac a interrogé Régis Anouilh, rédacteur en chef d'Eglises d'Asie, sur la situation sur place.

Le poste de gouverneur de Jakarta est évidemment stratégique. Cela dit, le procès pour blasphème est toujours en cours. Cependant, le gouverneur reste en tête des sondages. Ses détracteurs espèrent que le procès pour blasphème aura raison de son éventuelle réélection.

A la veille de ce scrutin, l’archevêque de Jakarta a invité les fidèles à affronter "avec calme et sérénité la situation actuelle". S’il soutient le candidat chrétien, Mgr Suharyo rappelle aussi aux catholiques qu’ils ne doivent pas faire de l’Église "le lieu ou l’instrument d’une forme quelconque de campagne politique".

Les dernières émissions