LE MAG DES JMJ | "Je ne savais pas que le Seigneur m'aimait à ce point"

Présentée par , UAB-6188

S'abonner à l'émission

JMJ 2016 à Cracovie

mercredi 20 juillet 2016 à 19h15

Durée émission : 15 min

LE MAG DES JMJ | "Je ne savais pas que le Seigneur m'aimait à ce point"

© JMj Montpellier

Pour ce 4è jour de la semaine en diocèse, Christian Vadon suit les délégations de Lyon, de l'Hérault, de Vendée.

Après une journée à Prague et un voyage de neuf heures, la délégation lyonnaise a visité le sanctuaire marial de Jasna Góra à Częstochowa. Une journée sur le thème "Marie, mère de Miséricorde" qui s'est achevée comme chaque jour avec une messe célébrée par le cardinal Philippe Barbarin. La présence de l'archevêque de Lyon aux côté des jeunes est très appréciée des jmjistes, comme le souligne Marie Leynaud (RCF Lyon). Tous témoignent d'une journée "intense et riche", d'un "grand moment de joie et de partage". Une cohésion à laquelle sont sensibles les jeunes français dont le pays est touché par les attentats terroristes.
 


©Facebook JMJ Lyon - "Notre Cardinal P. Barbarin, à la fin de la messe devant l'icône de la vierge de Czestochowa."

 

Au soir du mercredi 20 juillet, les 1.400 jeunes lyonnais sont hébergés au sanctuaire du Mont Sainte-Anne, dans le diocèse d’Opole, tenu par les moines franciscains. C'est là où ils pourront suivre le lendemain un temps de formations à la carte. Des conférences sur la bioéthique, la sexualité ou encore la foi dans la vie professionnelle seront proposées.
 

Le festival "Paradise in the City" se poursuit à Lodz. Organisé par le diocèse polonais et la communauté du Chemin Neuf, il a été ouvert par une soirée festive. Du 19 au 25 juillet, de nombreuses personnalités sont attendues pour venir délivrer des enseignements aux jeunes, membres du clergé, entrepreneurs ou grand témoins... Parmi les 5.000 jeunes présents, beaucoup se disent touchés par la diversité des croyants. Reportage de Magali Homo (RCF Savoie).
 


©Paradise in the City

 

Après 32 heures de car, à travers la France, l'Allemagne et la Pologne, la délégation de Montpellier est enfin arrivée à destination! Le but de leur voyage était la paroisse de Parczew dans le diocèse de Siedlce, à l'est de la Pologne. Le père Pierre Brugidou qui les accompagne, a déjà vécu les JMJ de Rome, Madrid et Cologne. Il se réjouit d'être tout au long des JMJ accompagné par son archevêque, Mgr Pierre-Marie Carré. "Quand j'aurais 69 ans je n'irai plus aux JMJ!", confie ce prêtre dynamique visiblement à l'écoute des jeunes.
 


©Facebook JMJ 2016 Montpellier - Arrivée à Parczew après 32 heures de car

 

"Le Seigneur m'a choisie et m'a dit si tu veux aime-moi moi en premier".
Témoignage de soeur Colombe

 

Soeur Colombe est venue en Pologne encadrer et accompagner les jeunes de la délégation vendéenne. Elle leur apporte surtout un vibrant témoignage de foi. Partie en 2005 à Cologne avec "au coeur la question de la vocation" qui alors la "traumatisait", la jeune femme était quelques années plus tard aux JMJ de Madrid en tant que religieuse. Entre temps elle avait répondu à sa vocation. "Je ne savais pas quele Seigneur m'aimait autant". Et aujourd'hui, son souhait pour les jeunes est qu'ils redécouvrent la force de la prière. Elle témoigne au micro de Thomas Cauchebrais (RCF Vendée).

 

Les dernières émissions

L'émission

Programmation spéciale sur RCF

Programmation exceptionnelle! RCF se mobilise et envoie ses équipes à Cracovie, pour vous faire au plus près les JMJ de Cracovie. Une programmation à suivre sur le Blog de JMJ.

Les présentateurs

Christian Vadon

Journaliste à RCF depuis près de 25 ans, Christian a touché à tout: présentateur de journaux, auteur de reportages, réalisateur d’émissions, il a même commis des magazines pour les enfants et pour les femmes ! Humble coureur de trail, il aime développer sur la durée sa passion d’une information qui fasse sens, d’où sa longévité à RCF.

Bruno Fumat

Arrivé de Saint-Etienne en 1995, Bruno a animé au fil du temps la plupart des moments de la journée sur RCF. Depuis 2008 il est aux commandes des matinales du week-end. Arrivé par hasard en radio à l’âge de 16 ans, il reste marqué par les belles rencontres qu’il a fait au long des années à l’antenne.