Les MEP envoient sept nouveaux missionnaires à l'étranger

lundi 2 octobre 2017 à 7h17

Durée émission : 0 min

Sept prêtres des Missions Etrangères de Paris ont été envoyés hier, dans une mission en Asie. Ce qui n'était pas arrivé depuis plusieurs dizaines d'années.

Sept prêtres des Missions Etrangères de Paris (MEP) ont été envoyés hier en mission en Asie. La cérémonie d’envoi a eu lieu dimanche 1er octobre dernier, en l’église Saint-François-Xavier, dans le 7ème arrondissement de Paris. Cela n’était pas arrivé depuis 1970. Soit depuis près d’un demi-siècle.

Un frémissement des vocations lié au volontariat international

Pour les MEP, ce "frémissement des vocations" serait lié au développement du volontariat international. Cette expérience à l’étranger, proposée depuis 2003 à de jeunes étudiants ou professionnels pourrait bien expliquer cet engouement pour la mission.

Les sept prêtres qui s’apprêtent à partir ont entre 31 à 45 ans. Ils ont été ordonnés entre 2011 et 2017. Ils vont partir respectivement au Cambodge, en Birmanie, au Laos, en Thaïlande et à Singapour. "Le missionnaire, en arrivant dans le pays, va passer quelque temps à apprendre la langue et la culture du pays. Cette inculturation se fait en deux temps. Le premier point c’est d’être déjà inculturé chez soi en France, car on ne fuit pas un pays. Le second point, est de témoigner du Christ et de l’Evangile, en partageant du mieux que l’on peut avec les limites de notre personne, puisque nous restons toujours un étranger dans l’autre pays" explique le père Gilles Reithinger, supérieur des MEP.
 

Témoignage d'un futur missionnaire

Le père Dominique Demé a été envoyé en mission hier à Singapour. Après six ans de séminaire et une année de discernement il est prêt et même impatient de partir dans ce pays où les catholiques représentent 7 % de la population soit, 350 000 des cinq millions d’habitants. "Il y a un peu d’impatience à voir un aboutir un projet sur lequel on s’est investi. C’est la joie qui m’habite dans la perspective de pouvoir annoncer le Christ au sein d’une Eglise déjà bien implantée. Si j’ai été appelé là-bas, c’est parce qu’il y a un manque crucial de vocations. Je sais que l’activité ne manquera pas" précise ce futur missionnaire.

Une belle aventure qui commence pour le père Dominique Demé, ordonné prêtre le 25 juin dernier dans la cathédrale de Rennes et dont la vocation missionnaire a mûri auprès des petites sœurs de Calcutta. Départ prévu pour Singapour dans une dizaine de jours.

Les dernières émissions