Pour Mgr Balsa, "c'est un beau cadeau pour les élus d'avoir pu rencontrer le pape"

jeudi 1 décembre 2016 à 7h17

Durée émission : 0 min

260 élus de Rhône-Alpes achèvent ce jeudi 1er décembre un pèlerinage à Rome, emmenés par six évêques et le cardinal Philippe Barbarin.

Le temps fort de ce voyage aura été l'audience privée avec le Pape François au Vatican hier matin. Jean-Baptiste Cocagne, envoyé spécial de RCF Lyon, a recueilli les impressions de Mgr Jean-Louis Balsa, évêque de Viviers, dans l'Ardèche, juste après la rencontre avec le Saint-Père.

"Je suis très content que les élus du département et du diocèse aient pu y participer, et que cela ait pu brasser des gens de gauche, de droite. Ceux qui sont à la tâche au quotidien, c’est un beau cadeau pour eux que d’avoir pu rencontrer le pape" explique Mgr Jean-Louis Balsa.

"J’ai notamment retenu ce qu’il a dit sur la transcendance. Beaucoup d’élus ont le nez dans le guidon au quotidien, et le pape a donné du sens à ce qu’ils font et ce qu’ils sont. En plus de cela, il a redonné  du sens à nos valeurs républicaines, et en particulier celle de la Fraternité. Or comment être des frères s’il n’y a pas un père ? La République ne nomme pas le père. Je crois que le pape est en train de nous dire qu’il n’y a pas de fraternité possible sans transcendance" ajoute-t-il.

Après trois jours passés avec les élus à Rome, Mgr Balsa observe un changement. "Je regarde leurs yeux qui brillent. Ils se parlent différemment. Il y a une espèce de grande liberté. On vit ensemble, on mange ensemble, on prie ensemble. On parle de leur travail. Ils peuvent exprimer de manière plus profonde les soucis qu’ils ont. On peut évoquer la place des religions dans l’espace public" précise l’évêque de Viviers.

 

Les dernières émissions