Rencontre historique entre le pape et le patriarche Kirill à Cuba le 12 février

Pour la première fois de l'histoire, les primats des Églises catholiques et orthodoxes vont se rencontrer. Une rencontre prévue à Cuba le 12 février, avec une déclaration commune.

Les Eglises catholiques et orthodoxes y travaillaient depuis de longs mois. La nouvelle a été annoncé le vendredi 5 février 2016. Le pape François et le patriarche Kirill de Moscou se retrouveront à l'aéroport de La Havane à Cuba, le 12 février 2016. Dans un communiqué commun, les deux primats expliquent que cette rencontre se fait "par la grâce de Dieu". C'est la première fois qu'une telle rencontre a lieu.

"Le désir des deux Eglises était réciproque", explique Sébastien Maillard, envoyé spécial permanent du journal La Croix à Rome. "Une rencontre de ce type aurait pu se faire avant si Benoît XVI n'avait pas démissionné", ajoute-t-il. Mais la rencontre tient aussi à la personnalité des deux primats. "Ce sont deux pasteurs soucieux d'avancer et pragmatiques", indique Sébastien Maillard. Le choix de la date et du lieu peuvent interpeller. Sébastien Maillard répond: "Il est commode pour Moscou que la rencontre n'ait pas lieu en Europe. Il y a une relation compliquée entre orthodoxes et catholiques sur ce continent. Cuba représente un terrain neutre, une autre sphère culturelle, ce qui peut aider."

Le pape François et le patriarche Kirill devraient signer une déclaration commune. La déclaration sera probablement "assez longue et susbtantielle", prédit Sébastien Maillard. Il enchaîne: "Elle doit réaffirmer l'alliance entre catholiques et orthodoxes pour défendre les valeurs chrétiennes en Europe. Les Russes craignent une perte de ces valeurs en Occident. La déclaration doit aussi faire mention des chrétiens d'Orient." Sebastien Maillard conclut : "l'unité des chrétiens constitue l'objectif de cette déclaration et bien sûr de la rencontre".