TAIZÉ "Je pense que l'Autre nourrit la foi dans les échanges"

29 décembre 2016 Par

© RCF - A Riga, les jeunes témoignent sur RCF

Rassemblés à Riga pour la 39e rencontre européenne de Taizé, les pèlerins livrent sur RCF leur motivation, leurs attentes et leur espérance.

Cette année en Lettonie, 15 000 jeunes européens se rassemblent jusqu'au 1er janvier 2017 pour la 39e rencontre de Taizé. Mais qu'est-ce qui motivent ces pèlerins? Familiers de l'esprit de Taizé ou pas, habitués des rassemblements ou participants pour la première fois, les jeunes partagent leur témoignage sur RCF.
 

"J'ai tout à apprendre de l'oecuménisme"

A bord de l'avion qui les emmène à Riga, Marie, Lucie et Anne-Clothilde réflechissent à ce temps qu'elles vont partager avec les autres chrétiens. Propos recueillis par Etienne Pépin.

"Pourquoi ne vivons-nous pas en paix après ce terrible XXe siècle?"

Masha est ukrainienne et bénévole pour Taizé. Sa mission? Accueillir les 2 000 Ukrainiens qui viennent vivre la rencontre. Pour la jeune fille, rencontrer des Russes est un peu curieux. Mais elle s'aperçoit qu'ici, à Riga,  les événements de 2014 dans son pays et le conflit avec la Russie voisine n'empêchent pas le dialogue avec les jeunes Russes. Elle répond à Charlotte Bonnet.

"Si on arrête de croire à la paix, elle ne viendra pas"

C'est sa 4e participation au Pélerinage de confiance sur la terre, Nathan est un jeune professeur des écoles à Saint-Etienne. "La paix elle se construit, ça prend du temps, reconnaît-il, il y a beaucoup de divisions en Europe, mais quelque chose a pu se construire." Il reste optimiste "La paix c'est être capable de s'ouvrir au monde." Il se confie au micro d'Etienne Pépin.
 

"cette rencontre avec taizé a changé des choses dans ma vie"

La délégation ukrainienne est l'une des plus importantes à la rencontre européenne de Riga et parmi les volontaires ce sont les ukrainiens les plus nombreux. Marina, 22 ans, arrive de Kiev. Depuis 2013 la jeune femme a passé quelques semaines à Taizé comme volontaire, elle a aussi participé à l'organisation de certaines rencontres. Marina raconte son histoire avec Taizé, elle répond à Anne Kerléo.

A Taizé, les jeunes ukrainiens sont très présents depuis de longues années maintenant, tout comme lors des rencontres européennes. Lors de ces rassemblements, ils ont l'occasion de côtoyer des jeunes russes et même de parler avec eux. Ce n'est pas simple mais pour Marina c'est une manière de rechercher concrètement la paix. La paix, le rêve de tous les ukrainiens.

"J'ai vu comment ces rencontres européennes alimentent la foi des jeunes"

Après avoir souvent accueillis des jeunes lors des rencontres organisées par la communauté de Taizé, Mgr Didier Berthet accompagne des jeunes à Riga. L'évêque de Saint Dié (Vosges) évoque le pouvoir de cette ville pour favoriser l'œcuménisme. Il voit Riga comme un laboratoire. Il évoque également la nécessité d'unité, car tous sont des moteurs de cette unité. Propos recueillis par Etienne Pépin.

 

Touristes et pèlerins à Riga

De passage à Riga, deux touristes originaires de Rennes, Amélie et Edouard, participent à leur manière à la rencontre de Taizé. Sur le chemin, ils ont rencontré Etienne Pépin.

 

>>> Retrouvez les reportages et émissions spéciales de RCF à Riga.