Un congrès islamo-chrétien s'ouvre au Caire

lundi 27 février 2017 à 7h17

Durée émission : 0 min

​Les libertés religieuses, la citoyenneté, la question des minorités : des thèmes au coeur d'un congrès islamo-chrétien organisé au Caire, à partir de lundi.

Un congrès islamo-chrétien s'ouvre lundi 27 février au Caire. Au programme de cette rencontre : les libertés religieuses, la citoyenneté, et la question des minorités dans un pays où les chrétiens, et plus particulièrement les coptes, vivent des temps difficiles.

Ce congrès a été organisé à l'initiative du cheikh Ahmad al-Tayeb, à l'Université d'al-Azhar, la principale instance de référence religieuse sunnite du monde arabe. Quel est plus précisément l'objet de ce congrès ? Comment faut il l'interpréter au lendemain de la reprise du dialogue la semaine dernière entre le Saint Siège et Al Azhar ? Eléments de réponse avec le père Vincent Féroldi directeur du service national pour les relations avec les musulmans à la conférence des évêques de France.

Ce congrès "veut permettre à tous les participants, qu’ils soient musulmans ou non, de réfléchir dans le contexte actuel de la montée des extrémismes religieux à comment renforcer un esprit de  confiance et des relations amicales entre les différentes religions. Il s’agit de voir également, comment dans les pays musulmans, est pris en compte la question des minorités religieuses et celle de la diversité des interprétations" explique le père Vincent Feroldi.

Ce congrès intervient au lendemain de la reprise du dialogue entre le Vatican et la mosquée d’Al-Azhar. "Il est clair qu’autant le monde musulman que le monde chrétien ont été très marqués par les attentats, et la montée de la violence, instrumentalisée à travers le religieux. Face à cela, les hauts lieux de la réflexion musulmane, ont le désir de vouloir reprendre les affaires en main pour montrer que l’islam n’est pas la religion de violence que veulent montrer certaines idéologies" ajoute le père Vincent Feroldi. 
 

Les dernières émissions