Un samouraï chrétien béatifié au Japon

mardi 7 février 2017 à 7h17

Durée émission : 0 min

Un samouraï chrétien béatifié au Japon

"Silence", le dernier film de Martin Scorsese sort mercredi dans les salles de cinéma. L'occasion de se pencher sur la béatification d'un samouraï chrétien.

C’est demain que sort en France "Silence" le film de Martin Scorsese. Il s’agit d’une adaptation d’un célèbre roman japonais qui parle des persécutions des chrétiens japonais. Comme un symbole, la veille de la sortie de ce film, un japonais victime de cette répression sanglante est béatifié aujourd’hui à Osaka. Il s’agit de Justo Takayama Ukon, un samouraï proche du pouvoir qui refusa d’abjurer sa foi.

Ce nouveau visage des martyrs de la répression japonaise  est un samouraï de haut rang. Justo Takayama Ukon refusa d’abjurer sa foi et en paya le prix. Un martyr qui a une double particularité, comme l'explique Régis Anouilh, rédacteur en chef du magazin Eglise d'Asie.

Au Japon, c’est en 1549 que Saint François Xavier entame sa mission d’évangélisation. En un demi-siècle, plusieurs dizaines de milliers de Japonais se convertissentau christianisme. Mais si dans un premier temps les dirigeants ne sont pas hostiles à cette christianisation, le vent va peu à peu tourner en leur défaveur. D'où plusieurs martyrs.

Face à la répression Justo Takayama Ukon fait preuve de résistance. Il sera finalement exilé aux Philippines. La béatification de Justo Takayama Ukon est un grand évènement pour l’Eglise du Japon, même si elle ne représente qu’1% de la population.
 

La bande-annonce de "Silence", de Martin Scorsese

 

Les dernières émissions