Une messe en "drive-in" à Châlons-en-Champagne

Présentée par

S'abonner à l'émission

L'actu chrétienne

lundi 18 mai à 7h52

Durée émission : 3 min

Une messe en "drive-in" à Châlons-en-Champagne

© Diocèse de Châlons- La messe du 17 mai a réuni 500 fidèles dans leurs voitures.

On ne parle que de cela dans la sphère catholique depuis hier. Cela avait été annoncé vendredi sur RCF, une messe a été célébrée en "drive-in" à Châlons-en-Champagne, dimanche.

A Châlons-en-Champagne c’était un peu l’Amérique hier ! La messe a été célébrée pour 500 fidèles installés dans quelques 200 voitures bien rangées à un mètre les unes des autres pour respecter les distances de sécurité. Non pas à cause de la vitesse mais bien à cause du coronavirus… Comme les messes sont toujours interdites dans les églises, Mgr Touvet, l’évêque de Châlons a invité les fidèles sur le parking du hall des expositions pour qu’ils puissent enfin vivre l’eucharistie. Pour Mgr Touvet : "Cette messe en voiture, c'est plus qu'un dépannage. C'est une vraie messe. Ce n’est pas un show, mais bien le repas du Seigneur."
 

Il y avait quand même quelques règles pour participer à cette messe

Pour préparer l’évènement et obtenir l’autorisation de célébrer cette messe, le diocèse a travaillé plusieurs semaines avec la préfecture de la Marne. Et les règles sanitaires étaient extrêmement strictes : pas plus de quatre personnes par voiture venues d'un rayon de 100 kilomètres maximum autour de Châlons-en-Champagne, masques et gel obligatoires, covoiturage interdit, défense de sortir des voitures. Sur le plan technique, on peut saluer l’équipe de RCF Cœur de Champagne qui a assuré la diffusion de la messe en direct pour que les participants puissent la suivre grâce à l’autoradio.
 

La communion donnée dans des conditions particulières

Pour que tout se passe bien, la consigne était : "si vous voulez recevoir la communion, mettez les feux de détresse." Il faut donc imaginer tous les "warning" qui se mettent à clignoter au même moment, et cette fois ce n’était pas pour signaler un danger non, mais pour recevoir le pain de vie. Autre image cocasse : toutes ces mains tendues sortant des vitres baissées… désinfectées au gel hydroalcoolique bien sûr. Mgr Touvet résume : "Des mains propres donnent l'hostie, des mains propres la reçoivent. À situation exceptionnelle, dispositions exceptionnelles."
 

Les messes sont encore interdites jusqu’à début juin dans les églises

 Mgr Touvet a annoncé dans son homélie : "Dans quelques jours nous célèbrerons la Pentecôte dans nos églises retrouvées. Ou encore ici …. Le Saint-Esprit, personne n’a pu le confiner, et personne ne le pourra jamais !" La messe s’est achevée par un concert de klaxons comme pour remplacer les cloches.

Les dernières émissions

L'émission

du lundi au vendredi à 7h15

Toute l'année, la rédaction nationale de RCF vous tient informés de l'actualité de l'Église et des mouvements chrétiens.

Le présentateur

Etienne Pépin

Etienne Pépin est rédacteur en chef Actualités.