Alpes-Maritimes: les intempéries ont fait 20 morts et 2 disparus

C’est un phénomène qui a surpris tout le monde par son ampleur et sa force. Des intempéries ont dévasté les Alpes-Maritimes, dans la nuit de samedi à dimanche.

Il est tombé en deux heures l’équivalent de deux mois de pluie. Le bilan est lourd : dix-sept personnes sont mortes. Et quatre sont toujours portées disparues. La plupart des victimes se sont retrouvées coincées dans des parkings, dans les sous-sols.
L’heure est au déblaiement et aux questions : comment un tel drame a-t-il pu se produire ? Dimanche matin, au monastère de Cimiez, à la sortie de la messe, Mgr André Marceau, l’évêque de Nice, a fait part de son émotion. 


François Hollande s’est rendu sur place hier matin. Le chef de l'Etat a annoncé plusieurs mesures d'aide aux sinistrés dont la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle dès mercredi et le versement des indemnisations dans un délai de trois mois.
De son côté, Eric Ciotti, le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, a annoncé qu'une aide de cinq millions d'euros allait être débloquée. 10.000 foyers étaient toujours privés d'électricité hier soir et la circulation ferroviaire était interrompue entre Nice et Toulon. Elle devrait reprendre dans la matinée de lundi.