Arabie Saoudite: le cauchemar sans fin de Raif Badawi

En Arabie Saoudite, on ne débat pas de la religion musulmane. Le blasphème ou l’apostasie sont passibles du fouet, de prison et même de mort. Raif Badawi vit un cauchemar sans fin.

Ce bloggeur saoudien de 31 ans, père de 3 enfants, a été condamné à dix ans de prison et 1000 coups de fouet pour « insulte à l’Islam ». La justice saoudienne lui reproche d’avoir créé un forum en ligne qui questionnait les autorités religieuses de son pays. Selon sa femme, les juges envisageraient un nouveau procès, cette fois-ci pour apostasie, soit l’abandon de la foi musulmane.  Alors qu’elle était représentée à la marche républicaine du 11 janvier dernier à Paris pour la défense de la liberté d’expression,  l’Arabie saoudite est l’un des pays les plus répressifs du monde en termes de liberté. L’analyse de Fabrice Balanche, directeur de recherches à la Maison de l’Orient.

 

 

Amnesty International a lancé une pétition mondiale pour obtenir la libération du blogueur saoudien : www.amnesty.fr