Attaque en Allemagne: "A première vue, c'est plutôt l'acte d'un déséquilibré"

25 juillet 2016 Par

Un jeune syrien de 27 ans s'est fait exploser dimanche 24 juillet en Allemagne. On ignore encore s'il s'agit d'un attentat islamiste ou d'un acte privé.

Un réfugié syrien de 27 ans s'est fait exploser dimanche 24 juillet au soir près d'un festival de musique du centre-ville d'Ansbach, une ville du sud de l'Allemagne. Douze personnes ont été blessées, dont trois grièvement. L'événement s'est produit quelques jours seulement après l'attaque à la hache du 18 juillet et la fusillade de Munich du 22 juillet.

L'auteur de l'attaque résidait en Allemagne depuis deux ans, mais sa demande d'asile avait été rejetée l'an dernier. Il bénéficiait d'un titre de séjour et était hebergé dans un foyer à Ansbach. Les premiers éléments de l'enquête révèlent également qu'il avait tenté par deux fois de mettre fin à ses jours et qu'il souffrait de troubles psychiatriques.

On ignore cependant encore s'il s'agit d'un attentat islamiste ou d'un acte privé. Selon le politologue et historien à l'université de Fribourg Gilbert Casasus, "à première vue, c'est plutôt l'acte d'un déséquilibré".

00:00

00:00

Gilbert Casasus soulève également le risque de récupération politique en Allemagne et notamment de la part du parti d'extrême-droite afD (Alternative pour l'Allemagne). Le parti eurosceptique et anti-immigration pourrait en effet profiter de ces attaques pour faire monter en puissance le mouvement anti-réfugiés, qui gronde déjà en Allemagne.

00:00

00:00

Selon le politologue, "la question fondamentale se posera lors des élections au Bundestag de 2017", car le parti d'extrême-droite pourrait faire son entrée au Parlement à Berlin.