Au Nigeria, Portes Ouvertes lance un appel en faveur des chrétiens persécutés

24 février 2016 Par

L’ONG Portes Ouverte, qui publie chaque année son Index mondial des persécutions des chrétiens, vient de lancer un appel au Nigeria, un pays particulièrement exposé.

L’association Portes Ouvertes et l’Association chrétienne du Nigeria, main dans la main, contre les persécutions de chrétiens. Les deux associations ont lancé en début de semaine un appel, depuis Abuja, la capitale fédérale du pays, dans le but de faire entendre la voix de la communauté chrétienne, de plus en plus persécutée dans le pays.

Dans son dernier Index mondial des persécutions des chrétiens, publié au début du mois de février dernier, Portes Ouvertes expliquait que la situation des chrétiens du Nigeria a empiré, ces personnes subissant toujours plus de persécutions. Pour Michel Varton, le président de l’association, l’année 2015 fut même "l’année du débordement".

Depuis 2006, dans ce pays menacé notamment par le terrorisme islamique, plus de 11 500 chrétiens ont été massacrés. Et plus de 13 000 églises ont été fermés, ou détruites, ainsi que plus de 1,3 million de chrétiens déplacés, depuis l’an 2000. Et la situation au Nigeria est particulièrement critique au nord, là où sévit la secte islamique Boko Haram.

Claire Lacroix, la porte-parole de Portes ouvertes, pointe également du doigt certaines élites politiques et religieuses ainsi que certains bergers peuls, comme responsables des persécutions de chrétiens. Elle en explique les raisons.