Avancées scientifiques et sciences participatives

S'abonner à l'émission

Magazine des sciences

mardi 28 janvier à 19h15

Durée émission : 15 min

Avancées scientifiques et sciences participatives

Trois actualités scientifiques pour démarrer l’année. Elles concernent tour à tour notre santé, notre passé et notre environnement.

Cette émission vous propose une chronique d’Hoby qui réagit à une brève du CNRS publié en décembre 2019 sur les possibles effets de la qualité de l’air sur le cycle menstruel des femmes (http://www.cnrs.fr/sites/default/static.rcf.fr/press_info/2019-12/2019_12_16_CP_...). Elle se poursuit avec l’intervention de Camille Berruyer, notre invitée, doctorante à l'ESRF (European Synchrotron Radiation Facility) en archéologie qui utilise les avancées techniques et informatiques pour étudier les momies animales de l’Egypte d’il y a 2 000 ans. Elle travaille notamment sur une jarre scellée conservée au Musée de Grenoble renfermant une momie d’ibis mais son sujet principal porte sur l’étude de momies égyptiennes de crocodiles.Ces résultats permettront d’en savoir plus sur les pratiques sociales et rituelles liées à la momification des animaux à cette époque. Nous terminerons par un reportage de Marcela et d’Emilie sur le comptage des oiseaux organisé par la LPO, une enquête à laquelle nous pouvons tous participer pour faire avancer la recherche et récolter de précieux indices sur les événements liés aux changements climatiques. Pour participer vous aussi, rendez-vous sur le site https://www.oiseauxdesjardins.fr/index.php?m_id=1127&item=18/, et sur l’application Birdlab.

Une émission présentée par Julie. 

Invités

  • Camille Berruyer

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mercredis à 11h30 et 19h30

Des scientifiques et étudiants en communication scientifique à Grenoble réalisent cette émission de vulgarisation. Ils passent en revue l’actualité scientifique, approfondissent l’objet d’une recherche, racontent l’histoire d’une découverte, décrivent l’état des sciences à Grenoble...  >> A lire sur Echosciences Grenoble >> Et aussi sur Facebook et Twitter