Bac professionnel: un dispositif pour aider les candidats à décrocher le fameux sésame

19 juin 2018 Par

Les premières épreuves du baccalauréat ont débuté lundi 18 juin. La philosophie pour le bac général, et le français et l’histoire pour le bac professionnel.

Aider les élèves à mieux se préparer à l'examen

Pour certains bacheliers professionnels, cette session d’examen sera enfin l’occasion d’obtenir le précieux sésame. En effet, pour certains, ce sera la troisième tentative. Au point de pousser certains établissements scolaires à mettre en place des dispositifs pour aider ceux qui ont le plus de mal à s’en sortir. À l’image du lycée professionnel des Canuts.

Cet établissement a mis en place un dispositif baptisé MOREA. Le but est d’aider les élèves à mieux se préparer pour l’examen. MOREA aide actuellement 22 jeunes, âgés entre 19 et 20 ans, qui ne baissent pas les bras pour décrocher leur bac. Charlotte Subero est coordinatrice du programme. Pour elle, c’est un vrai défi qui attend les élèves inscrits à MOREA.
 

Charlotte Subero, coordinatrice du programme MOREA:

00:00

00:00

"Un coaching individuel" pour aider les élèves à décrocher le bac

"C’est revenir au lycée. Se lever le matin pour aller en cours, travailler. C’est vraiment une remotivation des jeunes. Apprendre à gérer un emploi du temps, à s’y tenir etc. Il y a un manque de motivation et de confiance en soi. On a besoin de leur montrer qu’ils sont capables de le faire. Il faut les accompagner tout au long de l’année. Il y a des professeurs dédiés qui vont faire du travail en petit groupe, qui vont vraiment les remettre à niveau" explique Charlotte Subero.

"On va repartir aussi bien sur le programme du collège pour aider à tout repréparer, et c’est aussi une présence par SMS pour toujours leur rappeler les cours, leur demander si ça va, c’est vraiment un coaching individuel. On a refait les vœux sur Parcoursup, on a travaillé beaucoup avec eux pour les accompagner car c’est quand même difficile de s’y retrouver. Et ça paye, ils ont des réponses positives. Et ça aussi ça les motive pour le bac" ajoute-t-elle.

Une motivation effectivement payante puisqu’avec ce dispositif unique dans l'Académie, il y a 90% de réussite en bac pro et 54% pour un bac général.