Baisse des APL: "C'est un drame social et humain"

5 août 2016 Par

L'application du nouveau barème d'aide au logement et notamment des APL, risque d'impacter près de 80 000 locataires. Un drame social et humain, pour les associations.

Près de 80 000 locataires impactés par la baisse ou la suppression des aides au logement. C'est la conséquence de l'application du nouveau barème concernant ces aides, mis en place début juillet 2016 par un décret de la loi Finances. Un décret dont les effets ne se font sentir qu'en août. L'Aide personnalisé au logement (APL), par exemple, étant perçue par les locataires avec un mois de décalage. 

Parmi les changements apportés par ce décret: un nouveau système de calcul. Il concerne l'APL, mais aussi l'Allocation de logement familial (ALF) et l'Allocation de logement social (ALS). Objectif de ces changements: éviter les abus des aides publiques. Pourtant, les associations d'aide au logement dénoncent une grave injustice. 
 

De graves conséquences

C'est l'avis du Père Bernard Devert, prêtre et président de Habitat et humanisme, qui parle de "drame" sur le plan social et humain. Cette baisse - ou suppression dans certains cas - risque d'impacter directement les plus démunis. Selon le Père Bernard Devert, de nombreuses personnes au chômage pourraient perdre leur logement. Un drame qui "entraîne une mésestime de soi et peut avoir de grave conséquences." Pour lui, c'est une réelle violence, qui "ne doit pas être supportée car elle n'est pas supportable". 

Père Bernard Devert, prêtre et président de Habitat et humanisme:

 

>> Comment fonctionne ce nouveau calcul ?

Il prévoit que le montant de l'aide au logement soit "diminué lorsque le loyer principal dépasse un premier plafond de loyer" et qu'il "décroît proportionnellement au dépassement de ce premier plafond". Autrement dit, si votre loyer dépasse un premier seuil, dit de dégressivité, les aides seront de plus en plus faibles, jusqu'à disparaître complètement s'il dépasse un deuxième seuil - le seuil de suppression.

Des seuils qui devraient varier selon votre situation et votre localisation. Le calcul sera donc différent selon si vous êtes seul ou en couple, mais aussi selon votre lieu d'habitation.