Barack Obama à Cuba: une visite symbolique

21 mars 2016 Par

Barack Obama est devenu le premier président américain à poser les pieds sur le sol cubain depuis le début de la révolution castriste. Une visite historique.

Dimanche, Air Force One atterrissait à La Havane, donnant l’occasion aux photographes de presse d’immortaliser l’arrivée d’un président américain à Cuba, une première depuis le début de la révolution castriste, après un demi-siècle d’opposition entre l’Etat communiste, et les Etats-Unis. Barack Obama s’est donc posé à Cuba, accompagné de son épouse, et de ses filles.

Le président américain, qui quittera définitivement la Maison-Blanche dans dix mois, veut par cette visite rendre irréversible le rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis.  Au programme, une rencontre avec le président cubain Raul Castro, durant laquelle Barack Obama a promis d’aborder la question des dissidents cubains, et celle des droits de l’homme. Le président américain doit également s’entretenir avec le cardinal Jaime Ortega, l’un des principaux acteurs du rapprochement entre les deux Etats, avec le pape François.

Cependant, les observateurs affirment ne rien attendre de particulier de cette visite, si ce n’est un symbole fort. Les médias cubains n’accordent pour le moment qu’une très faible couverture à cet évènement. Néanmoins, les télévisions officielles retransmettront mardi le discours que Barack Obama prononcera dans un théâtre de La Havane. Même si Cuba et les Etats-Unis sont en voie de rapprochement, l’embargo imposé par la Maison-Blanche en 1962 reste toujours en vigueur