Baromètre 2017 sur la pauvreté: "La misère gagne du terrain"

Le baromètre sur la pauvreté IPSOS-Secours Populaire montre une situation préoccupante, notamment pour les seniors. Julien Laupretre, président du SPF, témoigne.

Le 11ème baromètre Ipsos-Secours Populaire Français présente des chiffres pour le moins inquiétants. La pauvreté en France semble considérablement s'aggraver.

La pauvreté préoccupe les Français. Plus d'un Français sur deux s'est dit à un moment de sa vie qu'il était sur le point de basculer dans la pauvreté, et 37% en ont concrètement fait l'expérience au cours de leur vie. Plus d'un Français sur cinq ne parvient pas à équilibrer son budget à la fin du mois.

Le seuil de pauvreté, tel que perçu par les Français, est en augmentation. Le revenu mensuel net en-dessous duquel les Français se considèrent pauvres est passé de 1068 euros en 2016 à 1113 euros cette année, soit un niveau très légèrement inférieur au SMIC. 

"Il n'est même pas question des vacances. Il faut déjà qu'ils mangent"

L'INSEE dénombre en France 9 millions de pauvres. Cette année, 2,94 millions de personnes ont été aidées par le Secours Populaire. Les demandes d'aides dans les permanences de l'association vont grandissant. Julien Laupretre, le président du Secours Populaire Français, précise : "La misère gagne du terrain. Nous avons distribué 80 millions de repas l'an dernier." 

00:00

00:00


Jeunes et seniors sont touchés par la pauvreté. "Peut-on se représenter ce que cela coûte à un jeune de venir frapper à la porte d'une association de solidarité?", soupire Julien Laupretre. Quant aux retraités : "C'est vraiment douloureux de voir des gens qui ont travaillé toute leur vie venir demander à manger au Secours Populaire."

Les seniors en difficulté

Les seniors aux revenus modestes sont fortement touchés par la hausse des coûts de la vie. Outre les transports ou les loisirs, c'est le domaine de la santé qui se retrouve parfois négligé, faute de moyens. Beaucoup disent avoir des difficultés à disposer d'une mutuelle de santé, avoir une alimentation saine régulière ou encore pouvoir payer des frais médicaux mal remboursés. En témoigne Julien Laupretre :

00:00

00:00


Il n'est même pas question de la problématique des vacances ou des loisirs, pour Julien Laupretre. "Il faut déjà que ces gens mangent!". Il l'affirme : "c'est un drame de notre société". 

"Je ne connais pas un cas qui soit désespéré"

Pour autant, il n'est pas question de baisser les bras. Julien Laupretre invite ceux dans le besoin à pousser la porte, à apporter aussi leurs compétences. "Je ne connais pas un seul cas qui soit désespéré, pour lequel il n'y ait plus rien à faire." 

00:00

00:00

Sur le même thème :