Berlin, quatre jours après l'attentat

23 décembre 2016 Par

Quatre jours après l’attaque qui a fait 12 morts et une cinquantaine de blessés, la traque du suspect se poursuit et le marché de Noël a rouvert à Berlin.

Berlin est toujours sous le choc quatre jours après l’attentat qui a frappé le marché de Noël d’un des quartiers de la ville. Un attentat revendiqué depuis par l’Etat islamique, et dont le principal suspect est toujours activement recherché. Il s’agit d’Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, un demandeur d’asile arrivé en juillet 2015 en Allemagne, et dont la requête a été rejetée en juin dernier. L’homme avait été condamné en Italie pour l’incendie volontaire d’une école.

Un avis de recherche a été publié contre cet homme et les autorités allemandes ont promis une récompense de 100 000 euros pour toute information qui permettrait l’arrestation d’Anis Amri. L’Allemagne avait déjà tenté de renvoyer cet homme dans son pays d’origine, mais la Tunisie a jusqu’alors toujours refusé de l’accueillir, contestant qu’il soit l’un de ses ressortissants. Coïncidence, ou pas, mercredi dernier, la Tunisie reconnaissait sa nationalité tunisienne, et autorisait son expulsion d’Allemagne.

Plusieurs opérations de police sont en cours outre-Rhin pour tenter de retrouver cet homme. Les forces anti-terroristes allemandes ont procédé à quatre arrestations à Dortmund, dans l’Ouest du pays. Il s’agirait de proches d’Anis Amri, qui auraient été en contact avec lui en début d’année. D’autres vérifications auraient eu lieu dans divers quartiers de Berlin.  C’est toute une chasse à l’homme qui a été lancée à l’échelle européenne.

En attendant, le marché de Noël où a eu lieu l’attentat il y a quatre jours a rouvert ses portes au public. Une décision prise en étroite coordination avec les autorités. Ces dernières précisent que la police a passé les lieux au peigne fin avant d’autoriser la réouverture du marché. Pour des raisons de respect dû aux victimes, les illuminations et les événements musicaux ont été interdits. Deux plaques en mémoire des victimes des attentats vont être déposées prochainement.