Bernard Cazeneuve renforce les moyens de la BAC

29 février 2016 Par

Le ministre de l’Intérieur muscle le dispositif des brigades anticriminalité de province, dans le cadre de son plan de lutte contre le terrorisme.

Bernard Cazeneuve a présenté lundi 29 février le nouveau matériel fourni aux brigades anticriminalité de la préfecture de police de Paris, dans le cadre du plan BAC-PSIG 2016. En déplacement dans le commissariat du 20ème arrondissement de Paris, en compagnie de la ministre des Outre-mer, Georges Pau-Langevin, le ministre de l’Intérieur a dévoilé en quoi consisterait le renforcement des moyens de la BAC, pour l’année à venir.

"Le seul fait d’incarner l’autorité publique par l’uniforme que vous portez, suffit à faire de vous des cibles. Certains des criminels auxquels vous être confrontés n’hésitent plus désormais à faire usage contre vous d’armes lourdes, de véritables armes de guerre contre lesquelles vous devez disposer de moyens de riposte et de protection adaptés" a précisé Bernard Cazeneuve.

Les BAC devront bientôt être équipées de 204 fusils d’assaut HK G36, des armes réservées aux forces spéciales d’intervention, de 1 835 gilets pare-balle porte plaque, de 241 boucliers balistiques souples, et de 1 474 casques et visières balistiques. Ces forces de police recevront également 116 pistolets Taser, 134 lanceurs de balle de défense (flashballs), 981 bâtons télescopiques de défense et 25 200 munitions de défense à courte portée. A l’heure actuelle, tout n’a pas été livré, une phase qui devrait s’échelonner jusqu’à fin juin.

Au-delà de l’aspect matériel, le ministre de l’Intérieur souhaite également que le maillage territorial des forces de l’ordre soit resserré, et que la coordination entre la police et la gendarmerie puisse être renforcée. Bernard Cazeneuve a également demandé le lancement d’une réflexion sur l’élaboration d’un schéma national de coordination des forces d’intervention, dont les conclusions devraient être rendues prochainement, selon lui.