Bernard Cazeneuve s'attaque à la propagande terroriste sur Internet

Bernard Cazeneuve recevait ce midi les géants d’Internet au ministère de l’Intérieur pour se mettre d'accord sur la lutte contre la propagande terroriste sur Internet.

Google, Facebook, Apple, Twitter, Microsoft et l’AFA (l’Association française des fournisseurs d’accès et de services internet) étaient tous là pour accorder leurs violons quant à la lutte contre la propagande terroriste sur Internet.
On notera entre autres la création d’un groupe de contact permanent entre le ministère et les opérateurs pour faciliter le retrait de contenus illicites sur la toile.
La loi obligeant ces retraits de contenus existe déjà depuis 2004. Mais pour Carole Gay, responsable des affaires juridiques et réglementaires à l’AFA, les événements du début d’année nécessitaient une piqûre de rappel.


Outre la propagande terroriste, les retraits de contenu s’appliqueront aussi pour les cas de pédopornographie, les contenus choquants accessibles aux mineurs et l’incitation à la haine raciale.