Bombardement de l'hôpital MSF: les Etats-Unis rejettent la faute sur les autorités afghanes

D’après les Etats-Unis ce sont les forces afghanes qui ont demandé le raid qui a détruit l’hôpital de Kunduz en Agfhanistan.

12 employés de Médecins sans frontières et 10 civils ont péri dans le bombardement. Un coup terrible pour la population civile prise dans les combats entre l’armée afghane et les rebelles talibans pour le contrôle de Kunduz. C’était en effet le seul établissement de la région capable de soigner les blessures de guerre les plus graves. Karim Pakzad, politologue spécialiste de l’Afghanistan.


En juillet dernier, 10 soldats afghans avaient déjà été tués par erreur dans un raid américain.