Brésil: Jair Bolsonaro remporte l'élection présidentielle

30 octobre 2018 Par

Il était le favori des sondages. Jair Bolsonaro a remporté la présidentielle brésilienne hier soir avec 55% des voix.

Le Brésil à droite toute. Jair Bolsonaro est devenu dimanche soir le nouveau président brésilien, devançant largement son rival de gauche, Fernando Haddad. Nostalgique de la dictature, favorable à la libéralisation des armes mais aussi ouvertement raciste, homophobe et misogyne, Bolsonaro a profondément divisé le pays durant toute la campagne. 

Lundi 29 octobre, de nombreux médias étrangers s’inquiétaient de la victoire de ce personnage, à la présidentielle brésilienne. Avec plus de la moitié de la population brésilienne derrière lui, Jair Bolsonaro inquiète également de nombreux observateurs sur place. C’est le cas de Thaïs Bernardes, journaliste brésilienne basée à Rio, interrogée par Jean-Baptiste Labeur.

"J’ai vraiment peur. Car nous avons un président qui a des valeurs que moi, en tant que femme, noire et brésilienne, je n’arrive pas à comprendre. J’étais en train de travailler à côté de chez lui, et j’ai entendu des gens dire qu’ils étaient heureux car maintenant leurs enfants pourraient étudier dans des écoles différentes que ceux des femmes de ménage. Je ne comprends pas comment on peut vouloir un pays où les enfants des femmes de ménage ne sont pas dans les mêmes écoles que des enfants de la classe moyenne" explique Thais Bernardes.

"Les violences ont déjà commencé. Il y a deux ou trois semaines, il y a eu des cas de personnes noires qui se sont fait agresser dans la rue. Et juste après l’élection, il y a eu un journaliste qui s’est fait agresser. Quelqu’un a jeté une bouteille dans sa tête. On a peur qu’il y ait des cas de violences qui augmentent. On a peur que la démocratie du pays n’existe plus. Aujourd’hui, la démocratie du pays est en danger. On a un président qui défend la dictature" conclut-elle.
 

Thais Bernardes, journaliste franco-brésilienne:

00:00

00:00