Brexit: "Une rupture politique, mais pas dans la communion des évêques en Europe" pour la COMECE

28 juin 2016 Par

Après la victoire du "leave" contre le "remain", le cardinal Reinhard Marx a déclaré regretter cette décision, tout en appelant l'Europe à aller de l'avant.

Les Britanniques se sont exprimés pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. "Une décision qu'il convient de respecter, même si nous la regrettons profondément", c'est ce qu'a déclaré lundi le cardinal Reinhard Marx, président de la Commission des Episcopats de la Communauté européenne (COMECE). 

Ce regard vers l'avenir, c'est la vocation de la COMECE, pusqu'elle a été crée il y a plus de trente ans pour penser et accompagner le projet européen. C'est ce qu'explique Johanna Touzel porte-parole de la COMECE.

Le Brexit pourrait aussi poser une question en interne à la COMECE puisqu'elle est composée d’évêques délégués des 28 Etats membres de l’Union européenne. Pour le Royaume Uni, elle compte un évêque délégué de la Conférence épiscopale d’Angleterre et du Pays de Galles, et un évêque délégué de la Conférence épiscopale écossaise.

Cette question devrait être à l'ordre du jour de de la prochaine assemblée plénière de la COMECE au mois d'octobre prochain à Bruxelles. Et l'Eglise continuera de poursuivre le débat sur l'avenir de l'Europe lors d'un congrès européen organisé par la COMECE, en octobre 2017, à l’occasion du 60e anniversaire des Traités de Rome.