Burundi: jour d'élection sous haute tension

3,8 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce mardi. Un scrutin qui se tient dans un contexte politique très tendu après la suspension du dialogue entre le pouvoir et l’opposition

L’ONU appelle au calme, alors que ce mardi matin, une explosion suivie de tirs ont été entendus, quelques minutes avant l’ouverture des bureaux de vote. Depuis le mois d’avril, le pays est le théâtre d’affrontements souvent meurtriers. L’opposition et la société civile sont opposées à un troisième mandat du président en place Pierre Nkurunziza. Anne Dory détaille l'origine de la cette crise. 

 
D’après Médecins sans frontières, 1.000 personnes fuient le Burundi chaque jour. Beaucoup se réfugient en Tanzanie.