Burundi : l'élection présidentielle est repoussée

Premiers signes de détente au Burundi après plus d'un mois de crise. La présidence a annoncé le report des élections présidentielles prévues fin juin. Elles auront lieu le 26 août.

Justement ces élections sont à l’origine des violences qui secouent le pays. Le président Nkurunziza veut se présenter pour un troisième mandat, alors que la Constitution n’en permet que deux.
Les premières concessions du président paraissent bien maigres alors que le contexte reste encore très violent.
Les combats n’ont pas cessé entre milices pro-gouvernementales et manifestants de l’opposition. Leur leader en exil Leonard Nyangoma veut d'ailleurs bien plus qu’un report des élections. Il réclame le départ du président en place.

00:00

00:00


Les opposants au troisième mandat ne reçoivent qu’un soutien limité des pays occidentaux. Le sommet des pays d’Afrique de l’Est lui ne s’est toujours pas prononcé sur le départ du Président Nkurunziza. Un de ses principaux opposants, Leonard Nyangoma, se plaint de l’absence de soutien international.

00:00

00:00