Burundi: une participation faible pour l'élection présidentielle

Deux personnes sont mortes dans la capitale Bujumbura et la nuit de lundi à mardi a été émaillée de coups de feu et d'explosions.

Des violences qui ont continué malgré l'élection présidentielle de mardi. Près de quatre millions de personnes étaient appelées aux urnes pour ce scrutin.  
Mais l’opposition a boycotté le scrutin qui devrait offrir un troisième mandat au président sortant Pierre Nkurunziza. Un troisième mandat contraire à la Constitution selon les opposants.
La participation était faible mardi soir à Bujumbura mais plus forte dans les campagnes. C’est ce que nous dit Emeline une journaliste burundaise qui a dû quitter son pays et se réfugier en France par crainte de violences.

00:00

00:00


Depuis l'annonce de sa nouvelle candidature en avril dernier, près d'une centaine de personnes sont mortes au Burundi, principalement dans des manifestations d'opposition à Pierre Nkurunziza. A quoi faut-il s’attendre si sa victoire se confirmait ? La réponse d’Emeline.

00:00

00:00


De leur côté, les Etats-Unis ont prévenu mardi qu’ils ne considéreraient pas le résultat des élections au Burundi comme "crédible".