C'est parti pour "Les Vieilles Charrues"

En 23 ans d'existence, le festival des Vieilles Charrues est devenu l'un des plus populaires de l'été. Ses finances dépendent à 80% des festivaliers.

L'affiche de la 24ème édition des Vieilles Charrues est exceptionnelle encore cette année : Muse en ouverture ce jeudi soir, suivi de The Prodigy, The Chemical Brothers, Lionel Ritchie, Tom Jones, David Guetta, Christine and the Queens, George Ezra ou encore Calogero. Ils ont tous rendez-vous à Carhaix, campagne bretonne de 7500 habitants.
Depuis sa création en 1992 et ces quelques centaines de curieux, ce rendez-vous en plein cœur de la campagne finistérienne est devenu la première scène musicale de l’été en France. L’an dernier, 225000 spectateurs ont répondu présents pour 70 concerts sur quatre jours. Le succès s'explique aussi par le modèle économique du festival. Depuis ses origines, il ne reçoit aucune subvention publique directe. C’est ce qu’explique Jérôme Tréhorel, directeur des Vieilles Charrues, à Ronan Le Coz de RCF Finistère.