Cardinal André Vingt-Trois: "durcir la laïcité augmenterait le risque de radicalisation"

19 novembre 2015 Par Jean-Baptiste Le Roux

L’association des Maires de France (AMF) vient de publier un "guide de bonne conduite laïque" qui vise à durcir les règles de laïcité. Une fausse bonne idée pour l’archevêque de Paris.

L’association des maires de France s’est réunie au Palaisdes congrès de Paris mercredi et a publié son guide de "bonne conduite laïque" à destination des élus locaux. Sans citer une religion ou une pratique particulière, les maires insistent notamment sur "la neutralité" nécessaire en matière de religion dans l’espace public. La question des menus à la cantine, et des crèches sont notamment au programme.

Pour l’archevêque de Paris ce guide est un réflexe immédiat après les attentats de vendredi, "mais ce n’est pas une réponse en profondeur". Le cardinal André Vingt-Trois estime "qu’on ne va pas changer les pensées et les modes d’approche en faisant de la laïcité une sorte de système d’interdits par lequel on empêcherait de s’exprimer les convictions d’un certain nombre de gens".

Sur la question des menus à la cantine notamment, l’archevêque de Paris "ne voit pas en quoi le fait d’avoir des menus qui respectent les convictions de chacun soit une atteinte à la laïcité." "En faire un enjeu de la laïcité me semble totalement excessif" explique-t-il. Pour l’ancien président de la Conférence des évêques de France, "ce serait une illusion de croire que l’on peut réfréner des tentations de radicalisation en durcissant les règles de telle façon que les gens se trouvent radicalisés".

Extrait d'un entretien à retrouver ici

00:00

00:00