Cardinal Vingt-Trois: "je crois en un Dieu de la vie"

20 novembre 2015 Par

Interrogé par Pauline de Torsiac, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, revient sur les attentats de vendredi dernier, et des réponses à y apporter.

"Un événement horrible par sa sauvagerie" explique tout d'abord le cardinal Vingt-Trois. "C'et aussi un choc et un traumatisme pour beaucoup de nos concitoyens qui voient les actes de terrorisme s'accomplir sur notre sol. Et ce qui est encore plus préoccupant, avec des acteurs originaires de notre société" ajoute l'archevêque de Paris.
 
"Comment des gens jeunes élevés dans notre société, qui ne donnaient selon ce que l'on dit aucun signe de marginalité aient pu basculer ?" s'interroge le cardinal Vingt-Trois. "S'agit-il uniquement de facteurs individuels qui s'expliquent par leur histoire personnelle, ou s'agit-il plus profondément d'une question sur nous-mêmes ?" 
 
L’archevêque de Paris se penche également sur la réponse à apporter à ces attentats. Une réponse qui ne peut pas être selon lui uniquement militaire et policière. Cette réponse doit être également morale et spirituelle. "Comment peut-on croire en un Dieu dont le service s’accomplirait par le massacre des hommes ? Ce n’est pas le Dieu auquel je crois, ni le Dieu que j’annonce. Je crois en un Dieu pour la vie de l’homme" déclare le cardinal Vingt-Trois.
 
"L’image de Dieu auquel on croit s’exprime à travers des actes humains. Notre réponse c’est de nous interroger sur la manière dont nous-mêmes nous renvoyons une image du Dieu sauver et de l’amour" explique le cardinal. "Est-ce que dans notre vie de tous les jours nous reflétons vraiment la figure du Dieu vivant" s’interroge l’archevêque de Paris.