Cash Investigation: la CEF dénonce une méthode de "déstabilisation permanente"

20 mars 2017 Par Jean-Baptiste Le Roux

© L'Assemblée plénière des Evêques de France à Lourdes

La Conférence des Evêques de France a refusé de participer à l’émission Cash Investigation sur la pédophilie dans l’Eglise, dénonçant des méthodes utilisées par la journaliste Elise Lucet.

La Conférence des Evêques de France (CEF) ne participera pas à l’émission d’Elise Lucet, Cash Investigation, dont le dernier numéro porte sur la pédophilie dans l’Eglise. Une émission qui sera diffusée mardi 21 mars prochain à 21 heures sur France 2, et dont certains volets portent sur la vaste enquête menée par le site Internet Mediapart, depuis un an.

Dans un communiqué, la Conférence des Evêques de France, a indiqué avoir refusé d’envoyer "un représentant officiel de l’Eglise" au débat qui suivra la diffusion du reportage. La CEF s’explique en motivant sa décision par "les méthodes utilisées pour les interviews ainsi que par divers renseignements obtenus sur cette émission".

Joint par RCF, Vincent Neymon, porte-parole adjoint de la Conférence des Evêques de France, a indiqué que les évêques n’avaient rien à cacher, ni ne voulaient défendre l’institution, mais souhaitaient que la "vérité soit faite clairement pour que tout le monde puisse comprendre ce qui s’est passé, et ce qui se passe maintenant et demain".

Remettant en cause la déontologie journalistique d’Elise Lucet, Vincent Neymon ajoute également que les évêques ont accueilli la journaliste à Lourdes en novembre dernier pour mener une interview avec Mgr Luc Crépy, évêque du Puy-en-Velay et responsable de la Cellule permanente de lutte contre la pédophilie. "Nous avons bien vu, et ce n’est qu’un exemple, que la méthode de Mme Lucet est une méthode de déstabilisation permanente, pour qu’ensuite le trouble de Mgr Crépy soit interprété comme un aveu de faiblesse ou une faille. Ce n’est pas déontologique" ajoute encore le porte-parole adjoint de la CEF.

Une projection presse a été organisée lundi 20 mars par l’équipe de Cash Investigation, dont Elise Lucet et Martin Boudot. Selon nos sources, la journaliste a manifesté son agacement par rapport à la réaction de la CEF. A noter que Mediapart publie un livre résumant son année d’enquêtes sur la pédophilie dans l’Eglise, le 22 mars prochain. Un livre intitulé "Eglise, la mécanique du silence", publié aux Editions JC Lattès.

00:00

00:00