Ce que les jeunes attendent de la fin du synode

26 octobre 2018 Par

Le synode sur les jeunes la foi et le discernement vocationnel s’achève dimanche. Nombreux sont les pèlerins français à avoir choisi ce week-end pour venir à Rome.

Le synode des jeunes va bientôt s'achever. Dimanche prochain, le pape François présidera une célébration pour clôturer ce temps fort pour l'Eglise catholique, et les jeunes. Un événement que n'auraient manqué pour rien au monde plusieurs dizaines de pèlerins français. C’est le cas notamment de ces jeunes du diocèse de Carpentras. Ils attendent avec impatience de connaître le contenu de la lettre qui sera adressé aux jeunes dimanche lors de la messe de clôture. 

Des prêtres à l’écoute des jeunes, et qui soient de véritables modèles de foi, que l'Eglise donne davantage de responsabilité aux jeunes, qu'elle les mette au centre. Voila ce qui ressort de ces témoignages de jeunes Français venus passer le week-end à Rome à l'occasion de la clôture de ce synode.
 

Des témoignages recueillis par Pauline de Torsiac, envoyée spéciale de RCF à Rome:

00:00

00:00

Au Liban, les jeunes fondent aussi une grand espérance dans ce synode. Dans un contexte de guerre, de menace terroriste, ils sont des bâtisseurs de ponts. C’est le message qu’a délivré Mgr Toufic Bou Hadir. Coordinateur du Bureau patriarcal pour la pastorale des jeunes au Liban, il participe au synode.

Mgr Toufic Bou Hadir, coordinateur du Bureau patriarcal pour la pastorale des jeunes au Liban:

00:00

00:00

"Les chrétiens du Proche Orient ont une grande mission, celle de bâtir des ponts et à travers plusieurs initiatives. Au moment où tout le monde vit cette bataille entre les civilisations, on voit que nos jeunes sont pionniers, pour bâtir une nouvelle civilisation de l’amour, avec leurs frères musulmans face au fanatisme, au terrorisme, face aux séquelles des guerres" explique-t-il notamment au micro de Pauline de Torsiac.

"Le projet de lettre qui doit être publié est très prometteur. Ce doit être une lettre du cœur dans le langage des jeunes. Elle sera accueillie par les jeunes qui ont préparé ce synode avec la prière et le travail, et qui sont maintenant au Liban, et dans les pays du Moyen-Orient. Ils s’attendent à accueillir ce document, à accueillir l’exhortation apostolique du pape pour rendre toutes ces réflexions concrètes" conclut-il.