Centrafrique: un accord de paix historique

21 juin 2017 Par

Sous l'égide de la communauté Sant'Egidio, un accord de paix qualifié d'historique a été signé lundi en Centrafrique.

Vers un apaisement en Centrafrique ? Le gouvernement de Bangui et les groupes armés du pays ont signé lundi 19 juin dernier un accord qualifié d'historique sous l'égide de la communauté San't Egidio. Concrètement, cet accord prévoit que les groupes politico-armés s'engagent à un cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire. Il acceptent également de reconnaître le pouvoir suprême des autorités en place.

Les signataires se sont également mis d'accord pour rétablir la libre circulation des biens et des personnes dans le pays ravagé depuis plusieurs années par la guerre civile. Quant au gouvernement, il s'engage à obtenir la représentatitvité politique des groupes militaires qui lui étaient opposés jusqu'alors, en vue de la reconstruction du pays.

"Il y a plusieurs mesures dans cet accord : politiques, socio-économiques et sécuritaires. Les groupes s’engagent à un cessez-le-feu et à la reconnaissance du gouvernement et du président. Le gouvernement a mis en place plusieurs mesures pour faire entrer au gouvernement les groupes  militaires. Il y a une volonté commune de sortir de la crise" explique Mauro Galofaro, responsable des relations internationales de la communauté San'tEgidio.

"Nous avons commencé depuis novembre 2016. Nous tenions un discours de confiance avec les groupes militaires et le gouvernement. Sant’Egidio n’a aucun intérêt politique ou économique, et ils le savent. Par ailleurs, la communauté est présente depuis longtemps en Centrafrique" ajoute-t-il au micro de Pauline de Torsiac.