Conférence sur les minorités: la CHREDO voudrait plus d'attention pour les chrétiens d'Orient

Alors que la conférence sur les minorités victimes de violences au Moyen-Orient aura lieu mardi prochain à Paris, la Coordination des chrétiens d’Orient en danger, monte au créneau.

La CHREDO participera en tant qu’observateur à cette réunion. Elle regrette que "la spécificité des chrétiens d’Orient" n’apparaisse pas dans l’intitulé de la conférence et que par conséquent le génocide dont sont victimes les chrétiens d’Orient est nié.

La CHREDO souhaite aussi qu’une aide à la reconstruction soit mise en œuvre à destination des minorités chrétiennes, plutôt qu’une aide d’urgence. Le collectif juge en outre que "la Turquie n’a pas sa place à la conférence de Paris", qui selon lui servira à ce pays "de tribune pour se dédouaner et regagner une crédibilité internationale alors qu’elle continue son double jeu" à l’égard de mouvements djihadistes, dont Daech.

Une manifestation est prévue lundi, veille de la conférence devant l’ambassade de Turquie. Une soixantaine d’États seront représentés lors de cette réunion présidée par la France et la Jordanie, de même que de nombreuses ONG et toutes les grandes agences de l’ONU.

Patrick Karam, Président de la Chredo au micro de Pauline de Torsiac

00:00

00:00