COP21: Jean-Louis Aubert rêve toujours d'un autre monde

10 décembre 2015 Par

Interrogé en marge de la COP21 par Florence Gault, le chanteur de Téléphone a expliqué que la COP21 était un passage obligé pour mieux protéger la planète, demain.

"J'espère qu'on va s'améliorer" a expliqué le chanteur de Téléphone. Au sujet de la COP21, Jean-Louis Aubert a estimé qu'il faut "sûrement passer par là, que c'est un peu la partie émergée de l'iceberg, mais que l'essentiel se passe en-dessous, peut être dans des lieux comme ici."

Au sujet de sa chanson "Un autre monde", qui peut trouver une résonance particulière à l'heure où la planète doit adapter son mode de vie contre le réchauffement climatique, le leader de Téléphone a estimé que cette chanson "a un rapport à la réalité, mais pas au rêve. Et que si l'on commence à balayer devant chez soi, cela rend l'ensemble plus clair et plus propre".

Sur un plan plus personnel, Jean-Louis Aubert a reconnu qu'il avait encore des efforts à faire pour être plus "écolo-responsable". "C'est pas terrible, mais j'ai une maison au bord d'une rivière et mon plus grand rêve, si j'arrive à faire une bonne tournée, c'est de la rendre complètement autonome au niveau énergétique. Je pourrais même alimenter la rue, et la ferme à côté, et ce serait fantastique" a avoué le chanteur. Sur les comportements face au réchauffement climatique, Jean-Louis Aubert a estimé qu'il "fallait s'éduquer soi-même. Je crois à la démarche individuelle".

Présent à Place to B, le leader du groupe de rock a gratifié son public de deux chansons. Notre envoyée spéciale, Florence Gault, y était.