COP21: L’Inde déplore le faible soutien des pays développés

9 décembre 2015 Par

Interrogé lors de la COP21, le ministre Indien de l’Environnement, Prakash Javadekar, a exprimé son mécontentement vis-à-vis du manque d’ambition des pays développés, pour l’environnement.

"Nous continuons à être déçu par le faible niveau d’ambition et de soutien des pays développés" a-t-il notamment indiqué, ajoutant qu’il est "impératif qu’en raison de leurs responsabilités historiques et de leur plus grande capacité, ils soient à la pointe en matière de réduction d’émission de gaz à effet de serre et d’aide financière et technologique au monde en développement".

"Malheureusement ça ne prend pas le chemin que ça devrait prendre" a regretté  Prakash Javadekar. Ce dernier précise que son pays est favorable à des "mécanismes de transfert de ces ressources. Si ce n’est pas le cas l’écart va continuer de se creuser entre les pays développés et les pays en développement qui doivent  exister en équipe".

La question du soutien financier aux pays en développement apparaît pour l’instant, à plusieurs niveaux des négociations. Ces derniers craignent un éparpillement de ces ressources, et souhaiteraient davantage entamer une discussion globale sur la question. Les pays du Sud veulent que soit inséré dans le futur accord un objectif de financement, supérieur aux 100 milliards de dollars initialement prévus, pour 2020.