COP21: Laurent Fabius appelle les gouvernements à intensifier leur travail

9 décembre 2015 Par

Le président de la COP21 a présenté mercredi le nouveau projet d’accord sur le climat, en appelant les négociateurs à accélérer le processus. De nombreuses divergences existent encore.

C’est la dernière ligne droite dans la COP21. D’ici 48 heures, tout sera bouclé. Laurent Fabius, président de la COP21, a présenté ce mercredi le texte qui va servir de base à l’accord final que les Etats s’engageront à signer. Un texte qui devait être présenté deux heures plus tôt, preuve s’il en est des tensions toujours existantes entre certaines délégations.

Laurent Fabius a tout d’abord indiqué que les trois quarts des points entre crochets, c’est-à-dire des points qui font débat, avaient été résolus. Pour autant, le ciel est loin d’être bleu au Bourget. De nombreux pays, notamment ceux en développement ne sont pas satisfaits d’un certain nombre de points, et le font savoir.

La question des intérêts des Etats, qu’ils soient riches ou pauvres, entre ici pleinement en jeu. Notamment sur le plan de l’aide financière que les Etats développés se sont engagés à fournir aux pays en développement, au nom de leur responsabilité dans le réchauffement climatique. La conjoncture économique étant ce qu’elle est, il leur semble difficile de s’engager sur ce sujet.

"Certains points politiques importants restent à trancher et sont clairement identifiés" a expliqué Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères de la France a appelé "à bâtir rapidement des solutions de compromis". "Nous devons tous ensemble faire des choix clés, trouver le point d’équilibre qui nous permettra de poursuivre l’objectif de notre convention" a-t-il conclu.