Défense : le général Pierre de Villiers réclame plus de moyens

22 décembre 2016 Par

Le chef d’Etat-major des armées souhaite que le budget de la défense atteigne les 2 % du PIB de la France, d’ici 2020.

Le général de Villiers réclame plus de moyens

La Grande Muette sort de son silence. Le chef d’Etat-major des Armées, le général Pierre de Villiers a exprimé dans une tribune publiée dans les Echos une augmentation de moyens pour la Défense nationale. Il explique que l’objectif d’un budget de la défense qui atteindrait 2 % du PIB devrait être atteint d’ici 2020, soir avec quatre ans d’avance, pour que les Armées puissent assumer leurs missions de manière sereine.

Ce budget de la défense a par ailleurs été augmenté de 600 millions d’euros en 2016 pour atteindre au total 32 milliards d’euros. Il devrait augmenter de 700 millions d’euros en 2017. Il représente actuellement 1,78 % de la richesse nationale et devait, selon les prévisions, atteindre les 2 % en 2024. Ce budget a par ailleurs été révisé à la hausse, par deux reprises, depuis les attentats de janvier 2015.

 

Les armées françaises s'usent

"L’accélération du tempo des engagements et la multiplication des crises mettent sous extrême tension" le modèle actuel des armées explique le général de Villiers, qui estime par ailleurs que cette tendance, de l’implication des armées, et de la multiplication des engagements militaires, ne sont pas prêts à s’inverser.

Le chef d’Etat-major des Armées rappelle que les armées françaises s’usent, malgré un modèle qu’il juge bon. Ce n’est pas la première fois que Pierre de Villiers alerte l’opinion publique, et l’exécutif, sur le manque de budget de la Défense nationale. Pour lui, il est nécessaire d’adapter les moyens des armées face à la menace à laquelle elles sont confrontées.

Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'IRIS: