Des seniors toujours exclus de la sphère numérique

29 septembre 2017 Par

D'après les Petits Frères des Pauvres, qui publie une enquête sur la solitude des seniors, le manque d'accès aux nouvelles technologies renforcerait l'isolement.

Des seniors en état de mort sociale

Les seniors et les nouvelles technologies. Un thème qui ferait sans doute sourire la génération des Millenials. En réalité, cela n'a rien de drôle, à l'heure de l'hyperconnectivité. C'est l'un des cris d'alarme lancés par les Petits Frères des Pauvres. L'association a publié jeudi 28 septembre une enquête CSA sur la solitude des plus de 60 ans, en France. Une enquête menée par téléphone et dont les résultats sont éloquents.

D'après cette étude, 300 000 seniors seraient ainsi en état de "mort sociale", n'ayant plus aucun contact avec leur cercle proche, qu'il s'agisse de la famille, des amis, ou même du simple voisinage. Une solitude qui prend plusieurs formes, et dont les causes sont diverses.
 

Manque d'accès au numérique: la double peine

Parmi les causes pointées du doigt par les Petits Frères des Pauvres, figure désormais le manque d'accès aux nouvelles technologies. Cet isolement numérique se traduirait de la manière suivante: 47 % des 74/85 ans n'utiliseraient jamais Internet. Pour Armelle de Guibert, déléguée générale des Petits Frères des Pauvres, c'est une double peine.

"C’est doublement grave. Aujourd’hui, il y a une dématérialisation de presque toutes les démarches administratives. Pour des personnes qui dépendent des minima sociaux ou qui ont besoin de connaître leurs droits, on les en prive. On voit bien que ce sont des personnes qui sortent peu de chez elles, et qui sont éventuellement loin des services publics" explique-t-elle.
 

Accompagner les personnes âgées

"Même pour conserver le lien social habituel, comme le lien familial, on voit bien que les personnes qui n’ont pas accès aux technologies numériques sont au fur et à mesure oubliées de leur famille, peut-être de manière inconsciente. Et ils ne demandent pas à être accompagnés car ils ont honte de ne pas savoir faire. C’est pour cela que nous préconisons de les accompagner de la manière la plus simple possible" conclut-elle.

Dimanche, les Petits Frères des Pauvres relanceront leur campagne "Une fleur pour la fraternité". Des roses distribuées gratuitement dans toute la France, à charge de les redonner à une personne âgée isolée dans son entourage. 

00:00

00:00