Dortmund: les enquêteurs examinent la piste islamiste

13 avril 2017 Par

Après la triple explosion qui a touché le bus des joueurs de l'équipe de football de Dortmund, la police allemande poursuit son enquête.

Les enquêteurs allemands se concentrent actuellement sur deux individus appartenant à la mouvance islamiste. L'un d'eux a d'ailleurs été interpellé par les forces de l'ordre. Le parquet antiterroriste allemand a précisé que les appartements des deux suspects avaient été perquisitionnés dans la journée de mercredi. 

Sur le lieu des trois explosions, la police a retrouvé trois lettres identiques. Des revendications faisant référence à Allah et à l'attentat contre le marché de Noël de Berlin, en décembre dernier. Les missives demandent à l'Allemagne de cesser sa participation à la lutte contre l'Etat islamique, dans le cadre de la coalition internationale. Elles évoquent notamment le retrait des chasseurs Tornado allemands qui opèrent actuellement depuis la Turquie vers la Syrie.

Les auteurs des courriers désignent également les sportifs comme des cibles potentielles pour Daesh. Une autre lettre de revendication, diffusée dans la nuit sur Internet, a été pour sa part jugée peu crédible par le parquet fédéral allemand. Elle émanerait de réseaux antifascites qui accusent notamment le club de football de Dortmund de ne pas s'engager assez contre les clubs de supporters racistes qui le soutiendraient. 

De son côté, la chancelière allemande, Angela Merkel, s'est dite horrifiée par "cette répugnante attaque" qui a blessé un joueur de Dortmund, le défenseur espagnol Marc Bartra, ainsi qu'un policier qui accompagnait le cortège en moto. L'attaque contre l'équipe de Dortmund a profondément choqué l'Allemagne, où le football fait figure d'institution.