DOSSIER | Attentat à Nice

© Twitter

Les équipes de RCF expriment leur compassion et leur solidarité aux victimes de l'attentat de Nice et à leurs proches.

Prions pour Nice - cliquez ici pour écrire vos intentions de prière

Photo ©Valery Hache/AFP

 


LES INTENTIONS DE PRIERE DES AUDITEURS DE RCF

 

Désemparé, je ne peux que m'associer à votre appel de prière.
JEAN

La première réaction que l'on a, c'est : " encore ! " On est effaré, abasourdi, triste, révolté.
On sait bien que les forces de l'ordre font ce qu'ils peuvent, que les attentats se produisent sans qu'on ai prévu où ils devaient arriver. Et puis on se demande : que faut-il faire ? Moi, citoyen moyen, qu'est ce que je peux faire, à part prier ?
Prier pour les victimes, leur famille, et nous tous.
Voilà, c'est tout comme première impression.

ISABELLE

Je m'unis à tous ceux qui prient pour être en communion de prière avec vous tous. Je suis troublée, triste et malheureuse que cette fête du 14 juillet se termine comme ça, y compris pour les étrangers. Je prie pour tous ceux qui subissent cette mort affreuse, je veux prier aussi pour tous ceux qui font ce mal, pourquoi font-ils cela, sont-ils si malheureux? C'est ça qui m’inquiète...
Il faut prier pour tous ces gens qui font du mal et pour que Dieu puisse venir les toucher par son esprit d'amour.
L'esprit est un souffle qui peut passer en eux, on ne prie pas assez pour eux.

CECILE, 83 ANS, GRAND-QUEVILLY

Nous sommes de tout cœur avec les victimes et leurs bourreaux également car chacun porte en lui sa miséricorde et doit ouvrir la porte au Christ.
COLETTE & JEAN-MARC, ORLEANS
 

Vous dire à vous tous, Niçois - diocésains ou non - vacanciers ou en transit, vous tous qui êtes concernés par ce drame, vous les blessés et leurs proches et ceux qui sont morts, tous êtes gravés dans nos pensées et portés dans nos prières! Que Force et grâces vous soient données!
ELISABETH

 En union de prière pour vous tous et pour ceux qui restent, surtout pour ceux qui vont rester avec un handicap important, et ceux qui sont en deuil.. ils resteront dans nos prières.. en toute solidarité.

SR MARIE-THERESE et SR MARIE-JOSE, SAINT-ANDRE

Prions pour les les enfants afin qu'ils ne soient pas marqués à vie par cet événement.

 Je prie pour les personnes mortes, les enfants blessés, les familles déchirées.

UN AUDITEUR DE RCF

pour tous les enfants disparus et surtout ceux qui n'ont pas reçu le baptême...

ANONYME

 Nous prions pour les familles endeuillées, les personnes blessées et le personnel soignant.  

PERE,
Nous prions pour toutes ces familles endeuillées, pour tous les volontaires qui apportent leurs aides, SEIGNEUR, que ta gloire descende sur NICE pour soutenir toutes ces familles, afin qu'elles trouvent la force et la puissance pour gérer, se relever, supporter ce drame. Que ta grâce et ta bienveillance les accompagnent tout au long de leur vie, que tu soies à leur côté. Que ton amour les soutienne à jamais.
Prions pour que la haine et la vengeance ne soient dans leurs cœurs. Prions pour tous les blessés.
SEIGNEUR, prions pour que la paix regagne ton peuple et que s'arrêtent ces massacres et cette violence.
Dans le nom tout puissant de notre SEIGNEUR JESUS-CHRIST. Amen

TSANG YEE MOI

Mon Dieu, je te supplie de donner les grâces nécessaires aux familles cruellement touchées par cette tragédie, qu'elles sentent Ta présence au cœur de leur douleur. Accueille dans tes bras, ceux que la mort a emportés si brutalement ; Je te prie pour ceux qui sont blessés grièvement, et ceux qui ne le sont pas, mais qui ont vécu l'horreur en direct, je te prie pout tous les soignants et les secouristes qui se donnent sans compter, je te prie pour les policiers, exténués, et sous une pression si intense, depuis plus d'un an, merci de faire surabonder ta grâce, quand le mal abonde,

merci de nous donner un regard bienveillant sur nos frères musulmans, sois béni loué, remercié pour tous les bonnes volontés qui ont porté secours spontanément à ceux qui en avaient besoin.
Donne ta sagesse aux responsables politiques qui en ont tellement besoin ; merci pour tous les pays du monde, qui compatissent à la douleur des victimes, pour qui nous devront prier très longtemps, les blessés auront des séquelles, et leurs familles aussi , prions pour tous les pays qui connaissent les mêmes tragédies, Amen

ANNIE

Pitié Seigneur pour les victimes , les morts, les blessés dans leur corps et dans leurs âmes.

Pitié pour les parents qui ont vu leurs petits partir sous les roues du camion fou.
Pitié pour ceux qui souffrent et pour les soignants, pompiers et policiers......
Je te rend grâce pour mes proches épargnés
Entends ma prière Seigneur

NICOLE

 Prions pour tous ceux qui souffrent

En union de prière avec les Niçois et Niçoises, et le personnel du CHU de Sainte Marie de Nice, étant moi même soignée au CHU de Sainte-Marie du Puy.

 

 Seigneur, reçois dans ta lumière bienveillante et réconforte de ton amour tes enfants de Nice qui arrivent à toi, qui n'étaient pas préparés à te retrouver si vite, réconforte leurs familles déchirées dans la douleur, réconforte tous les blessés, ceux qui sont entre la vie et la mort ! Envoie ton esprit, ta lumière, ton amour, dans tous les coins du monde et dans les coeurs de tous les hommes ! Envoie ton souffle et ton esprit sur toutes les brebis égarées qui sans toi vont au désespoir, à la haine, à la destruction -

Prions pour tous ceux qui souffrent de la barbarie dans le monde. Qu'un souffle d'amour arrive auprès de ceux qui ne vivent que de haine.

 Notre Père , que ton règne vienne sur la terre comme au cieux , remplis de paix tous ces cœurs meurtris par cette violence et injustice , éclaire nos dirigeants de ta sagesse et discernement , unis nous . amen

NATHALIE

Seigneur,
Accueil auprès de toi les défunts,
Essuie les larmes des familles, console les cœurs endeuillés,
Donne à nos esprits la sagesse, à nos âmes la paix, à nos coeurs l'amour,
Que Ta Lumière rayonne de par le monde,
Et qu'elle en chasse le Mal,
Amen.

Seigneur, donnez la force aux mamans et papas, frères et sœurs, des enfants morts ou blessés dans l'attentat de trouver la force de continuer à vivre et à garder la foi en vous.
CORALIE

Prions pour les âmes des victimes et pour leurs familles qui vivent dans la souffrance.
ALEXIS

Seigneur, je t'en prie, donne les grâces nécessaires aux familles endeuillées par cette tragédie, qu'elles sentent Ta présence au cœur de leur douleur.
Accueille dans tes bras ceux que la mort a emportés si brutalement ;
Je te prie pour tous ceux qui sont blessés dans leur chair mais aussi pour ceux qui ont vécu l'horreur en direct, je te prie pour tous les soignants et les secouristes, je te prie pour les policiers, les hommes de bonne volonté et cet homme courageux qui, sur son scooter a tenté en vain et au péril de sa vie d'arrêter l'homme au camion fou...
Donne nous la force de garder un regard bienveillant sur nos frères musulmans, de nous éloigner des mauvaises pensées, du mal.
Eclaire de ta sagesse les responsables politiques qui en ont si besoin. Merci à tous les hommes qui compatissent et comprennent notre douleur.
Je te prie pour tous les hommes qui connaissent les mêmes souffrances dans le monde. Amen
MARIE-PAULE

Seigneur je te confie les familles des djihadistes qui n'en sont pas toujours responsables. Qu' elle puissent trouver la paix et la sérénité.
Seigneur accueille en ton Royaume toutes les victimes et soutient de ta Miséricorde toutes les familles endeuillées, les blessés et toutes personnes meurtries physiquement ou mentalement ou spirituellement.

CLAIRE (BELGIQUE)

Seigneur, Je voudrais te prier aussi pour cet homme qui a massacré tant d'innocents, et pour notre société dont les violences aboutissent à cequ'un jour un homme commette un acte si terrible. Quelle haine, quelle violence, quelle maladie psychique ont dû ravager cet homme. Aujourd'hui tout le monde ce demande si c'était un terroriste ou non. Mais peu importe au fond, si sa violence était juste individuelle, ou si elle a rejoint celle d'autres hommes et femmes pleins de désir de détruire. Dans les deux cas, peut-être si sur son chemin de vie il y avait eu plus de lumière n'en serait-il pas arrivé là.
Seigneur, aide-nous à sortir de la peur pour aller à la rencontre des autres, là où nous sommes, dans notre rue, notre quartier : pour que chaquehomme et chaque femme trouve sur son chemin de vie de l'écoute, de l'aide, l'attention, et connaisse Ton Amour.
Amen
JEHANE

Seigneur, entends la douleur et les souffrances de tes enfants,
Prions pour tous et redonnes nous courage et espérance en l'amour et la paix. 

MARIE-JO

J'ai 77 ans. à la suite d'un accident de vélo il y a 3 mois, je reste handicapée et ne peux plus me déplacer comme je le voudrais. Mais je suis en vie et peux marcher ...un peu. Alors suis en communion avec ces enfants qui vont rester handicapés  à vie à la suite de l'attentat de Nice. Offrir cela à Dieu ? Non, m'engager et prier, oui ! Pourquoi pas parrainer un enfant alors à l'hôpital ou lui dire qu'une vieille "maman" pense à lui...
ANNICK

Que Dieu le père accorde sa miséricorde à cet homme là, qui a occasionné la mort de ces 84 personnes et tous ces blessés ; pour avoir fait cà il devait être très mal il faut prier pour lui
JACKY, 70 ANS, MARSEILLE

 


"Rien ne peut légitimer la barbarie" pour l'évêque de Nice

"Rien ne peut légitimer la barbarie" pour l'évêque de Nice

Quelques heures après l’attaque terrible de Nice, causant la mort de plusieurs dizaines de personnes, Mgr André Marceau a réagi sur RCF.

Au lendemain de l’attaque commise jeudi soir, sur la Promenade des Anglais, à Nice, Mgr André Marceau, évêque de la ville, a réagi sur RCF, et a notamment appelé à la paix et à la consolation, malgré l’horreur des événements. "Ce n’est pas la première fois que le département fait l’objet de la violence. Le département est sous le choc. Les messages que je reçois vont dans ce sens. C’est l’horreur qui prévaut, l’irrationnel, la violence. C’est terrible" a-t-il notamment déclaré.

L’évêque du diocèse de Nice rappelle cependant qu’il est important de dépasser cela. "Soyons de plus en plus solidaires entre nous. Entendons une parole qui peut, au-delà de ce qui fait souffrir aujourd’hui, ne pas nous laisser nous emporter" explique Mgr André Marceau.

Ce dernier ajoute que "beaucoup de personnes vont être profondément touchées, traumatisées. Que ce soit des proches des victimes, et tout le personnel sur place cette nuit. Il faut que nous gardions ce message de paix et de consolation dans notre cœur". "Je voudrais dire aux Niçois qu’ils ne sont pas seuls" conclut-il.

Le vicaire émérite du diocèse de Nice, Mgr Guy Terrancle, a également livré son témoignage au micro de RCF. "Devant un tel drame, nous nous sentons tellement impuissants. Notre Dieu est un Dieu qui pleure et qui souffre avec nous. Au milieu de la pauvreté des mots, puisse l’Amour, malgré tout, être le plus fort" a déclaré le vicaire général. "On vous aime", a-t-il conclu, visiblement très affecté par ces dramatiques événements.

Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry, l’un des principaux acteurs ecclésiastiques, en France, du dialogue islamo-chrétien, a également réagi sur RCF. "Ma première réaction a été de prier pour les victimes. J’appelle tous les chrétiens à en faire autant" a-t-il notamment déclaré, ajoutant qu’il faut également "penser aux forces de l’ordre et au personnel de la santé. Parmi eux, il y a des personnes de toutes les confessions et qui se dévouent jusqu’au bout."

Le pape François condamne l’attentat de Nice

Le pape François condamne l’attentat de Nice

Une fois encore, la France est frappée par le terrorisme. Le pape François a vivement condamné l’attentat commis à Nice dans la soirée du jeudi 14 juillet.

Après Paris, Nice. Jeudi 14 juillet au soir, la ville des Alpes-Maritimes était frappée par un attentat sans précédent. Alors que la Promenade des Anglais était bondée de personnes venues assister au traditionnel feu d’artifice, un camion a foncé à toute allure sur la foule, parcourant deux kilomètres dans l’unique but de causer un maximum de victimes, selon les informations des autorités.

Une attaque au bilan humain très lourd. Ce bilan, provisoire, s’établit à 84 morts, au moins, ainsi que plusieurs dizaines de blessés, dont 18 qui seraient dans un état d’urgence absolue. Informé de cette dramatique situation durant la nuit, le pape François a réagi très tôt ce vendredi, par le biais de son porte-parole, le père Federico Lombardi.

"Nous exprimons de la part du pape François notre participation et notre solidarité aux souffrances des victimes et de tout le peuple français en ce jour qui devait être un grand jour de fête" a déclaré le père Lombardi, au micro de Radio Vatican. "Nous condamnons, de la manière la plus absolue, toute manifestation de folie homicide, de haine, de terrorisme et toute attaque contre la paix" a conclu le porte-parole du Saint-Siège.

Nice: le témoignage d’un prêtre présent sur la Promenade des Anglais

Le père Jean-Marie Lopez se trouvait jeudi soir sur la Promenade des Anglais, à Nice, au moment de l’attentat. Il témoigne.

"Comme tout bon Niçois, je me suis déplacé sur la Promenade des Anglais, à l’occasion du 14 juillet, pour assister au feu d’artifice. La foule était très dense. Lorsque nous sommes repartis, alors que nous étions au niveau du casino, la police a débarqué en grand nombre, nous demandant d’évacuer au plus vite. S’en est suivi un mouvement de panique générale" témoigne ce prêtre.

"A ce moment-là, on n’imaginait pas ce que nous avons appris quelques minutes après. J’ai eu des échos d’habitants, qui ont abrité des gens sur leur palier. Les informations allaient d’un attentat à une prise d’otages. Sur place, je sais que les gens se sont aidés. Les secours sont arrivés dans la foulée" ajoute le père Lopez.

 "Je n’arrête pas de dire qu’il faut vivre les uns avec les autres, qu’il faut changer notre attitude et essayer de nous mettre en contact avec les autres. Je peux paraître comme un doux rêveur mais je crois que c’est à la base que les choses se font. Je vois des petits groupes qui existent dans le dialogue avec les musulmans. Toutes croyances confondues, les gens font des choses ensemble" rappelle le délégué épiscopal aux solidarités du diocèse de Nice.

"Aujourd’hui, nous sommes à fleur de peau sur tout. Les gens ne raisonnent plus. Quand on vit des événements comme cela, les gens partent dans tous les sens et se radicalisent, puis se renferment. Je continue de croire qu’ensemble, nous arriverons à créer des liens et à sortir de cette peur qui nous paralyse"  conclut-il.

Le soir du drame, cinq prêtres se sont relayés auprès des victimes et des autorités, toute la nuit, à la paroisse St Ambroise en l'église St Pierre d'Arène, adjacente au célèbre palace Negresco, sur la Promenage des Anglais. A noter que des temps de prière en continu ont également été lancés à Nice.

Nice: ce que l’on sait de l’attaque terroriste

Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées jeudi soir, vers 22h30, sur la Promenade des Anglais. Un camion a foncé dans la foule qui assistait au feu d’artifice du 14 juillet.

Un 14 juillet qui passe en quelques heures du statut de fête, à celui de deuil national. Vers 22h30, alors qu’une foule nombreuse était amassée sur la Promenade des Anglais, comme chaque années, afin d’observer le feu d’artifice tiré au-dessus de la baie, un camion, ayant réussi à percer le dispositif de sécurité, a foncé dans le tas, causant un véritable carnage.

Ce semi-remorque blanc, d’une vingtaine de tonnes environ, selon les premières informations, et son chauffeur, auraient, selon un dernier bilan, provisoire, causé la mort de 84 personnes. Pour l’instant, 50 blessés sont en état d’urgence absolue dont une dizaine d'enfants et d'adolescents. On dénombre également une cinquantaine de blessés légers ainsi que 120 personnes en état de choc.

Une attaque d’une violence inouïe, au mode opératoire nouveau, dont le caractère terroriste "n’est pas à nier", selon les propres mots de François Hollande, qui dans son allocution, cette nuit, n'a pas hésité à employer de nouveau les mots de "menace islamiste". 

Selon des sources policières, le camion aurait cherché à faire un maximum de victimes, parcourant une distance d’au moins deux kilomètres. Toujours selon le parquet, le chauffeur du camion aurait ouvert le feu à plusieurs reprises sur les policiers qui le pourchassaient avant d’être finalement abattu.

Cet homme, un Franco-tunisien connu des services de police pour des actes de délinquance, n’était pas inscrit au fichier des personnes radicalisées. A bord du camion, les forces de l’ordre auraient retrouvé une grenade inopérante, ainsi que des armes longues factices, ainsi qu’une carte d’identité. L’auteur de cet acte pourrait être niçois. Quant au camion, il aurait été loué quelques jours auparavant dans le sud-est de la France.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui s'est rendu sur place dans la nuit, a déclaré que "nous sommes dans une guerre, avec des terroristes qui veulent nous frapper à tout prix. Cela implique de la part des services de l'Etat et du ministère de l'Intérieur notamment, une mobilisation extrêmement forte".

Ce qui pourrait être un nouvel attentat survient alors que le niveau de menace terroriste est toujours très élevé en France. L’état d’urgence, qui devait être levé le 26 juillet prochain, a finalement été reporté de trois mois, selon la déclaration du chef de l’Etat. François Hollande a également déclaré que la réserve opérationnelle serait mobilisée, que la force Sentinelle poursuivrait sa mission, et que les actions en Irak et en Syrie allaient être renforcées.

L'analyse de François-Bernard Huygue, directeur de recherche à l'IRIS : 

 

Attentats : que dire aux enfants et adolescents?

Attentats : que dire aux enfants et adolescents?

Après un attentat, comment ne pas céder à la peur? Quelles explications donner aux enfants? Au micro de Christophe Henning, des spécialistes donnent des conseils.

Au lendemain de l'attentat de Nice, le soir du 14 juillet, nous vous proposons de réécouter ce programme consacré aux enfants et adolescents face aux attentats. Que dire aux enfants? Comment ne pas céder à la peur? En novembre 2015, le magazine Astrapi publiait un dossier sur le sujet.

"Il est important [pour les familles] de ne pas s'isoler"
Monique de Kermadec

Sans cesser d'avoir une pensée pour ceux qui sont morts sous les coups de la folie humaine, sans cesser d'accompagner cette émotion qui gagne chacun, les journalistes, les éducateurs, les parents ont pour rôle de former et d'informer. On parle d'état de guerre, de guerre contre le terrorisme: si la situation doit durer, quelle attitude adopter? Même pour les enfants, même pour ceux qui n'étaient pas sur place le soir des attentats, c'est un traumatisme. Il y a une forte demande chez les parents et les éducateurs pour savoir quelles explications donner, quels conseils apporter aux plus jeunes. Pour Monique de Kermadec, pédopsychiatre, "il est important [pour les familles] de ne pas s'isoler".

 

Une émission enregistrée en novembre 2015
en partenariat avec le magazine Astrapi et l'hebdomadaire Pèlerin

Les dossiers RCF