[DOSSIER] Notre-Dame de Paris en flammes

17 avril 2019 Par

Un incendie s’est déclaré en fin de journée, lundi 15 avril, dans les combles de la cathédrale Notre-Dame de Paris. La flèche s’est effondrée, détruisant la nef en flammes.

16/04/2019 10:59:00

En 2008, Benoît XVI, faisant un déplacement officiel à Paris, s’est rendu à Notre-Dame de Paris. Voici ce qu’il déclarait le 12 septembre à son sujet. "Nous voici dans l’église mère du diocèse de Paris. La cathédrale Notre Dame qui se dresse au cœur de la cité, comme le signe vivant de la présence de Dieu au cœur des hommes. Mon prédécesseur, Alexandre III, en posa la première pierre. Les papes Pie VI et Jean-Paul II l’honorèrent de leur visite et je suis heureux de m’inscrire à leur suite après y être venus il y a un quart de siècle pour prononcer une conférence sur la catéchèse. Il est difficile de ne pas rendre grâce à celui qui a créé la matière, aussi bien que l’esprit, pour la beauté du lieu qui nous reçoit. Les chrétiens de Lutèce avaient déjà construit une cathédrale dédiée à St Etienne, premier martyr. Mais devenue trop exigüe, elle fut remplacée progressivement entre les XII et XIVème siècles par celle que nous admirons de nos jours".

00:00

00:00

 

16/04/2019 09:51:00

RCF consacrait mardi 16 avril une édition spéciale à cet événement catastrophique. Dans l’un des journaux de la rédaction, Mgr Patrick Chauvet, recteur archiprêtre de la cathédrale de Paris. "Tout de suite j’ai pensé à la couronne d’épines, car c’est quand même notre trésor. On a pu sauver quelques calices, le trésor a pu être en partie protégé. Une partie des voûtes est tombée, là où il y avait la flèche. Il y a un grand trou, c’est impressionnant. Mais la flèche du XIVème siècle était là, elle n’a pas été abimée" explique-t-il notamment.

Autre réaction, celle du père Emmanuel Coquet, secrétaire général adjoint de la Conférence des Evêques De France. "J’ai été ordonné dans cette cathédrale. C’est un événement infiniment triste dont on voit la portée bien au-delà de notre diocèse. Ce ne sont pas justes des poutres qui sont partie en fumée mais un élément de notre histoire partagée, qui dit la capacité de Notre Dame à rassembler bien au-delà des croyants" a-t-il déclaré au micro d’Etienne Pépin.

Mgr Dominique Lebrun, l’archevêque de Rouen, a lui-aussi réagi sur RCF. "On a constaté une grande solidarité. Quand on est dans l’épreuve, on se retrouve les uns et les autres. Les cathédrales représentent une mémoire, celle des bâtisseurs. Elles représentent ensuite la vie de la communauté chrétienne, et de la cité. Nous pouvons remercier le Seigneur. Je ne sais pas quel est l’état de santé du pompier qui a été blessé mais d’après nos informations il n’y a aucune victime" a précisé l’archevêque de Rouen.

Notre Dame de Paris était un joyau religieux, architectural, et artistique, plus généralement. Parmi ses nombreux joyaux, les cloches, dont le fameux bourdon, Emmanuel. Virginie Basseti, sculpteur des cloches, a également pu témoigner de son émotion au micro d’Etienne Pépin. "C’est assez affreux. Hier soir, j’étais très ému. Beaucoup de mes amis qui ont œuvré pour la cathédrale m’ont téléphoné, m’ont envoyé des messages de soutien. Les cloches de Notre Dame vont se taire pendant un long moment. Il faudra plusieurs semaines avant d’avoir les rapports d’expertise, pour savoir dans quel état les cloches sont maintenant. Les cloches se balancent, et cela créer une poussée. Pour qu’elles puissent se balancer correctement, il faut que la poussée soit accompagnée par un beffroi en bois et ce beffroi, je ne sais pas s’il a été atteint, abimé. Mais toutes les cloches de Paris et de France ont pris le relais" a-t-il conclu.

Après l'incendie, les réactions se multiplient:

00:00

00:00

 

16/04/2019 09:12:00

Réveil douloureux pour les parisiens et tous les Français. La toiture de Notre-Dame de Paris a pris feu. Sa flèche s’est effondrée. C’est l’incompréhension et l’émotion qui dominent mardi matin. Une émotion partagée par nombre de personnalités du monde laïc et surtout religieux, à l’image de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, ancien évêque auxiliaire de Paris.

"C’est un trésor inouï. Une grande dame qui parle beaucoup. Voir ces flammes et  surtout voir la flèche s’écrouler m’a bouleversé. C’est comme si quelque chose du plus profond du cœur s’effondrait. J’ai des souvenirs nombreux, celui de la foule incroyable. J’ai le souvenir de concerts prodigieux, le souvenir des grandes orgues, le souvenir de mon regard qui n’arrivait pas à s’habituer aux rosaces, le souvenir des célébrations, le souvenir des prédications du cardinal Lustiger. Et puis j’ai le souvenir aussi de ces visiteurs anonymes qui entraient et qui ne pouvait pas ne pas être touchés" explique-t-il.

"J’ai été touché quand j’ai su que des parisiens sont venus et chantaient devant la cathédral en feu. Cela m’a beaucoup touché. Malgré les flammes, le chant continuait. La vie n’est pas finie, la vie de la foi n’est pas finie. Le président de la République a dit qu’il fallait la reconstruire, Jack Lang a dit qu’il fallait la reconstruire de façon prioritaire. Je pense que la cathédrale ne meurt pas dans le cœur des croyants du monde entier. Cette cathédrale reste présente et vivante dans leur cœur. Elle ne peut pas trépasser. C’est une grande dame qui parle de paix, d’espérance. Personne ne peut laisser mourir Notre Dame dans son cœur" ajoute Mgr d'Ornellas.

Mgr pierre d'ornellas, archevêque de rennes:

00:00

00:00

16/04/2019 09:00:00 

Notre-Dame de Paris conservait en son sein des joyaux, tels que la couronne d’épines du Christ et la tunique de Saint Louis, dont certains ont pu être sauvés, avant que le feu ne détruise tout. Certaines œuvres dont l’inventaire précis reste à établir n’ont peut-être pas été sauvées. D’autres avaient pu être déplacées quelques jours auparavant en raison des travaux de restauration. Retour sur l’histoire de la cathédrale avec Frédéric Curnier-Laroche, prêtre du diocèse d’Autun et historien, délégué épiscopal de la commission diocésaine d’art sacré.

"Notre-Dame de Paris a toujours accompagné l’histoire de la France, et de la capitale. Il y avait nombre de statues, de tableaux, de représentations, d’objets qui faisaient partie de cet héritage. Dans le trésor, les reliques, la tunique de Saint Louis, la couronne d’épine" explique le prêtre du diocèse d'Autun.

Concernant l’effondrement de la flèche de la cathédrale, Frédéric Curnier Laroche rappelle que "c’était le témoignage d’une restauration, d’un soin apporté continuellement et depuis des siècles à cette cathédrale exceptionnelle".
 

Frédéric Curnier-Laroche, prêtre et historien de l'art:

00:00

00:00

 

16/04/2019 08:00:00

Lundi soir, de nombreuses personnes, chrétiennes ou non, se sont massées aux abords de Notre-Dame de Paris pour observer, et pour prier, dans une odeur de fumée. Chants, silence, dignité et émotion, c'est un reportage d'Antoine Bellier:

00:00

00:00

16/04/2019 07:50:00

Dès les premiers fumées, de nombreuses personnes se sont arrêtées non loin de la cathédrale, pour observer, démunis, le terrible spectacle de l'incendie qui a ravagé la toiture et la flèche de Notre Dame de Paris. Parmi eux, des fidèles, très émus, mais aussi des prêtres, et des personnes non-croyantes, attachées au symbole historique que représente l'édifice religieux, venus en solidarité également avec les catholiques. Reportage d'Antoine Bellier:

00:00

00:00

 

15/04/2019 20:24:49

La flèche de Notre-Dame de Paris s'effondre

Un moment historique et dramatique. Après avoir survécu à la Révolution française, et aux combats de la Seconde Guerre Mondiale, la cathédrale Notre-Dame de Paris a été victime lundi 15 avril d'un véritable incendie. Aux environs de 18h30, selon un porte-parole de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris (BSPP), un incendie s’est déclaré dans les combles de la cathédrale. Cet incendie se serait déclaré à la base de la flèche de l’édifice religieux, à l’endroit où des travaux de restauration étaient en cours.

Le feu a rapidement progressé sur la toiture de la cathédrale, sous les yeux ébahis des Parisiens et des touristes massés aux alentours de l’île Saint Louis. Un peu avant 20 heures, la flèche en proie aux flammes s’est finalement effondrée, et avec elle ses 500 tonnes de bois embrasées et ses 250 tonnes de plomb. Cet effondrement a provoqué la destruction de la nef, ravagée elle aussi par les flammes.

 

Le monument historique et religieux le plus visité d'Europe

D’importants moyens sont évidemment mobilisés pour lutter contre cet incendie de grande envergure. Il n’est évidemment pas facile pour les Pompiers de Paris d’intervenir à une telle hauteur. De nombreuses personnalités ont réagi à ce dramatique incident, qui menace actuellement de réduire en cendres l’un des monuments les plus importants en France. A commencer par Emmanuel Macron, qui devait initialement tenir une allocution télévisée à 20 heures, pour présenter ses mesures suite au grand débat national.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a réagi sur Twitter en décrivant "un terrible incendie" que les Pompier de Paris "sont en train de tenter de maîtriser". Cet accident a même fait réagir plusieurs personnalités étrangères, à l’image de Donald Trump. Le président américain a expliqué trouver "horrible le fait de voir cet important incendie à Notre Dame de Paris". Rappelons que la cathédrale Notre Dame accueille chaque année de nombreuses célébrations, et de nombreux touristes. Elle est le monument historique et religieux le plus visité d’Europe.

Sur le même thème :