Écouter les jeunes, le maître-mot du synode

Présentée par , , , , ,

S'abonner à l'émission

Le magazine du Synode

jeudi 4 octobre à 19h10

Durée émission : 20 min

Le magazine du Synode

© M.MIGLIORATO/CPP/CIRIC - 4 octobre 2018 : Conversation entre un évêque et un jeune homme, lors du Synode des évêques dont le thème est : les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Salle du Synode, Vatican.

Hier le pape François a donné le ton : l'Église souhaite se rapprocher des jeunes. Ce matin, une première séance de travail a eu lieu. Avec un maître-mot : l'écoute.

"Transformer ces structures qui aujourd’hui nous paralysent, nous séparent et nous éloignent des jeunes." Hier le pape François a donné le ton : l'Église souhaite se rapprocher des jeunes. Ce matin, une première séance de travail a eu lieu. Avec un maître-mot : l'écoute. Et, fait exceptionnel, chacun des travaux du synode est introduit par l'intervention d'un jeune.

En 2018, s'adresser aux jeunes c'est prendre en compte le fait que "les générations actuelles grandissent dans un monde de mixité, ils ont besoin de sentir que l'Église donne sa place à tous et à toutes !"

 

Synode des jeunes, RCF se mobilise - Du 3 au 28 octobre, les évêques du monde entier sont réunis à Rome en synode pour réfléchir au thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". RCF bouleverse ses programmes pour vous faire vivre un moment historique pour l'Église.
> En savoir plus

 

L'écoute, Le maître-mot du synode

Au programme de la première séance de travail, différents thèmes comme la protection de la famille, dont il a été rappelé qu'elle est le premier lieu de transmission de la foi, et aussi le cadre privilégié pour apprendre le pardon et la fraternité. Le cas des jeunes migrants a aussi été abordé, et notamment de ceux qui se trouvent éloignés de leur culture et de leur pays d'origine et auprès de qui l'Église peut être une structure d'accueil précieuse. Autre thème abordé, l'abus "un crime qui mine la confiance des jeunes".

Le pape François a aussi rappelé combien est exigeant l'exercice de collégialité, cela demande "courage, franchise, humilité et capacité d'écoute". L'écoute : d'ores et déjà le maître-mot du synode des jeunes, l'Église souhaite éviter toute position moralisante ou élitiste et entend rejoindre une jeunesse en recherche de dialogue, qui désire être écoutée. Une jeunesse exigeante, aussi qui attend de la part des pères synodaux une parole constructive.
 

Témoignage : être auditeur Au synode, qu'est-ce que ça signifie ?

Sœur Nathalie Becquart, ancienne directrice du Service national pour l'évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV) est auditrice du synode. "On participe vraiment comme les évêques, mais on n'a pas le droit de vote." Les auditeurs ont la possibilité de prendre la parole lors des assemblées plénières, des interventions qui ne doivent pas dépasser quatre minutes. Mais les auditeurs participent aussi aux réunion par groupes linguistiques.
 

Le Synode des jeunes, mixité et rencontre intergénérationnelle

Les assemblées plénières réunissent des évêques et des jeunes de 16 à 29 ans. La rencontre entre les générations est "fondamentale", pour Sr Nathalie Becquart. "L'Église est faite de toutes ces générations." Comme le pape François l'a rappelé dans son homélie, l'enjeu du synode est d'approfondir relations intergénérationnelles.

Les femmes représentent "10% de l'assemblée", souligne la religieuse xavière. En 2018, s'adresser aux jeunes c'est prendre en compte le fait que "les générations actuelles grandissent dans un monde de mixité, ils ont besoin de sentir que l'Église donne sa place à tous et à toutes !"

 

Une émission proposée par RCF et Vatican News

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 19h10

Du 3 au 28 octobre 2018, les évêques du monde entier sont réunis à Rome en synode pour réfléchir au thème: "Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel". RCF bouleverse ses programmes et se mobilise pour vous faire vivre ce moment historique pour l'Église.

Les présentateurs

Elise Le Mer

Elise Le Mer est une journaliste bretonne qui a travaillé 5 ans pour RCF Anjou avant de rejoindre le Nord en 2016. Ce nouveau départ est l'occasion pour elle de faire profiter les auditeurs de son nouveau regard sur notre région.

Manuella Affejee

Manuella Affejee est journaliste à Vatican News.

Antoine Bellier

Journaliste à RCF depuis 2009, Antoine est passé par Le Mans et La Roche-sur-Yon, avant de rejoindre la rédaction nationale en septembre 2013. Curieux de l’actualité sous toutes ses formes, amateur de cinéma et de littérature, il lui arrive de passer du micro à la plume. 

Olivier Bonnel

Etienne Pépin

Etienne Pépin est journaliste et directeur de RCF Rennes.

Cyprien Viet